La Gizmondo ou l'histoire d'un sabotage

La Gizmondo est une machine oubliée qui techniquement aurait pu se faire respecter dans n'importe quelle salle de culturisme des années deux mille. Malheureusement, ce gros outsider qui devait sur le papier concurrencer la PSP fut pilotée par des dirigeants de pacotille, certains diront même mafieux... La chaîne CultureJV nous raconte avec brio cette sulfureuse histoire dans un dossier de 11 vidéos passionnantes.


Partir de la Lynx...

Alors qu'il est en train de boucler sa vidéo consacrée à la Lynx, le témoignage d'un employé d'Atari prit le jeune Youtuber aux tripes. L'ancien salarié évoquait avec enthousiasme la hype de l'époque autour d'Atari, l'aura de la marque et sa tristesse après que les patrons aient coulé sa boîte. Il ajouta qu'il paierait cher pour voir un vrai bon documentaire sur l'histoire d'Atari.

Touché par ce témoignage, Jérôme changea son approche et voulu faire la synthèse entre les codes de Youtube et l'esprit des documentaires. Son objectif : faire honneur à ces travailleurs du jeu vidéo sans qui il n'aurait jamais connu cette passion et ces moments de plaisir vidéoludique. En découlèrent 2 vidéos, l'une consacrée à la Lynx et l'autre à la Jaguar.

pour arriver à la Gizmondo

C'est justement pendant ses recherches sur la Jaguar que Jérôme parti à la rencontre de ses programmeurs lors d'une RGC (Retro Gaming Connexion) où le youtuber loua un stand pour y installer son matériel et mener au mieux les interviews nécessaires. Et c'est entre 2 interviews qu'il tomba sur Guillaume un passionné qui tenait un stand Gizmondo accolé au sien où il présentait la console.

Jérôme testa la console et écouta aussi son histoire. Ce fut une véritable révélation : les photos que Guillaume tirait de son classeur conquirent notre ami qui se passionna immédiatement pour le sujet et le motivèrent à réaliser une série de vidéos sur la console.

Après avoir terminé sa saga Jaguar Jérôme entreprit enfin le travail sur la Gizmondo à la fin de l'été 2016 pour un montage fin 2016 : 2 personnes pouvaient être interviewées qui possédaient toutes les infos, les photos, des vidéos et ne demandaient qu'à lâcher la bride sur le sujet...

Le documentaire sur la Gizmondo

La chaîne CultureJV s'attaque à la Gizmondo, une console portable qui s'est très peu vendue et qui n'est pas sortie en France mais qui, aux travers des frasques des ses patrons, a quand même su faire parler d'elle.

Au programme, une super console, des patrons bling bling, des voitures de sport (la fameuse Ferrari des patrons Bo Stefan Eriksson et Carl Freer explosée sur un tronçon vide de Pacific Coast Highway), des mannequins sexy, des jeux inconnus, des développeurs laissé sur le carreau, et encore bien d'autres faits très étonnants. L'histoire de la Gizmondo c'est celle de gros arnaqueurs aux commandes de studios très talentueux où s'enchainent coups de génie et décisions absurdes. Pour préparer cette émission j'ai pu interviewer 2 connaisseurs qui vous seront présentés, l'un à la fin de la présentation de la console et l'autre à la fin des vidéos qui racontent la naissance de cette machine.

La Gizmondo est une console de jeux vidéo portable qui fait aussi office d'appareil photo, GPS, lecteur audio/vidéo, etc. fabriqué par Tiger Telematics. Le lancement commercial de la console eut lieu le 29 octobre 2004 au Royaume-Uni. Fin octobre 2005, elle fait son apparition sur le marché américain dans une dizaine de points de vente et donc de très faibles quantités.

petite interview de SoldatGG au sujet de la Gizmondo

Alors, cette console, tu en pense quoi ?
Ce que je penses de la console ? Mais je suis littéralement amoureux de cette machine. Son concept, ses fonctionnalités de fou. Les témoignages des ex-employés m'ont beaucoup ému et je pense que ça joue aussi. J'ai qu'une envie, c'est revenir en arrière et faire en sorte que la Gizmondo soit un succès.

Et cette histoire sulfureuse, ça t'inspire quoi ?
Elle me rapelle notre époque gangrénée par la finance à outrance, les manoeuvres et magouilles pour toujours plus de fric à n'importe quel prix, quitte à blesser (voir pire) les autres. Elle me rapelle ma carrière, j'ai travaillé dans une boite qui fabrique des machines agricoles, à l'atelier il y avait vraiment des mecs avec des mains en or. J'étais en admiration de voir ce qu'il réussissait à faire avec 2 bouts de métal et 3 instructions vagues.

Mais la boite à coulée a cause du patron et de son entourage, enfermés qu'ils étaient dans leur bulle de chiffres et d'objectifs absurdes (l'apothéose étant le jour où pour économiser 3, 5 euros de composants ça à cassé un machine qu'on aurait dû vendre 1 milion. Résultat, machine à la poubelle et bye bye le client).

On peut te souhaiter quoi pour la suite ?
J'en sais rien. Je savais que mes vidéos feraient peu de vues avec mon format particulier et ce sujet obscur. Mais là ça dépasse mes pires estimations. Il n'y a même pas la moitié des abonnés qui prennent la peine de regarder les vidéos quand elle sortent. Et je peux compter les partages sur les doigts de la main. ça me donne l'impression d'avoir fait tout ça pour rien.

J'ai passé des centaines d'heures à bosser la dessus, dépenser 400€, et au final, tout le monde (ou presque) s'en fou. Les gens préfèrent regarder Hanouna rire comme un con en mettant des nouilles dans le slip de ses chroniqueurs. J'avoue que ça me fait mal. Je ne sais pas si je vais continuer à me priver de mes enfants ou de moment de jeu pour faire des trucs que les gens ne veulent pas voir (surtout qu'avec les "super" nouvelles lois ces moments deviennent de plus en plus rare).

J'en parle quasi tous les jours à ma femme. Je suis un fonceur et je n'abandonne jamais, c'est une des rare chose dont je suis fier. Mais là je me dit qu'il vaut mieux jetter l'éponge pour de bon. ça me rend malade de dire ça mais j'ai vraiment raté plein de moment en famille pour produire mes vidéos. Bref je tourne en rond sur la question et je n'ai pas de réponse définitive.

ndlr : si jamais la mise en lumière de ton travail peut te redonner du coeur à l'ouvrage, j'en serai à titre individuel très heureux. J'invite d'ailleurs nos lecteurs à partager cette vidéo pour lui transmettre votre énergie ! Du coté de Rom Game, et à part pour Doc Return et d'autres moins réguliers, nous n'avons pas pour habitude de défendre autant la démarche d'un Youtuber. Mais cette série de vidéos méritait grandement qu'on s'y attarde et qu'on en parle aux fans d'histoire vidéoludique que vous êtes. N'hésitez pas à partager, ce sera le minimum pour un travail aussi colossal !

Tags Gizmondo, CultureJV,

à lire aussi :

RDI Halcyon - en 1985 l'intelligence artificielle s'invita dans une console

Avec les cartouches Atari, Alamogordo s'en met plein les fouilles


<< article précédent
Sonic The Hedgehog 2 gratuit sur mobiles avec Sega Forever !