Ariel la petite sirène
Sega Megadrive
1992
Action
Sega

Ariel la petite sirène

Il est pas frais mon poisson !

Dans ce jeu au succès assez confidentiel, tout comme le dessin animé dont il est tiré d'ailleurs, vous incarnez au choix, la petite Ariel ou son daddy le roi Triton. Selon votre choix, les modes d'attaques varieront : étincelles plus ou moins puissantes pour Ariel, tridents et boules de feu pour Triton. En revanche la puissance et la vitesse des deux personnages sont identiques.

Toutes traces de sang ou de viscères éclatées sont bien sûr bannies du jeu. Nous nous trouvons dans un jeu Disney qui se veut mignon et consensuel. Lorsque les ennemis sont touchés, ils fuient donc lâchement.

Les larves sont cachées en différents lieux de l’océan : récifs, navires naufragés, qui sont peuplés de crabes, oursins, coquillages, murènes, requins, squelettes de pirates qu'il conviendra d'éviter et faire fuir. Pour terminer un niveau, il vous faudra retrouver toutes les larves et affronter le boss local (à ce propos aucun indice ne nous signale que nos projectiles font mouche... on tire donc au pif sans savoir si l'action est réussie ou non... énervant !)

Une mouette qui s'avère être votre pote tient un magasin qui permet d’acheter de l’énergie, des projectiles ou des alliés (poisson qui peut pousser les rochers qui bloquent l’accès à une section du niveau).

Coté réalisation graphique, on est chez du Disney donc c'est plutot joli. En revanche l’animation saccadée est victime de ralentissements dès que plus de deux crabes se baladent à l’écran.

La bande son, quant à elle reprend assez maladroitement les thèmes musicaux du film et vous énervera assez rapidement.

La maniabilité est catastrophique et le gameplay pauvre, intéressant et répétitif. On passe d'ailleurs plus de temps à éviter les ennemis qu'à vraiment les combattre ce qui rend le jeu assez frustrant.

Que vous aimiez ou non un jeu comme Ecco the Dolphin, (qui soit dit en passant est supérieur en tous point à ce piètre jeu Disney),  La Petite Sirène sur Megadrive n'offre pas de grand intérêt.

Sa réalisation des plus consensuelle se veut à destination des plus jeunes et a donc perdu toute substance. Plein de défauts et raté sur bien des plans, La Petite Sirène semble avoir été délaissée par Disney, habituellement très respectueux de ses personnages...