Rétrospective sur 20 ans de Pokémon

Alors que des géants comme Microsoft utilisent leur abonnement xbox live pour proposer de nouveaux contenus aux joueurs, d’autres préfèrent améliorer leurs acquis pour satisfaire leurs fans. Pokémon fête ses 20 ans cette année, et pour Nintendo, c’est l’occasion de faire la fête. Nous avons porté notre regard sur une franchise ayant définie une génération toute entière de joueur.

Le 27 Février 1996, Nintendo lance une nouvelle franchise exclusive au Japon appelée Pocket Monsters. Un jeu où les joueurs doivent attraper et entraîner 150 créatures différentes.

Pour tous les attraper, les joueurs doivent changer entre la version Rouge et la version Verte du jeu. Cela devient très vite un énorme succès et en Octobre 1999, nous rencontrons enfin ces petits monstres en Europe. Un nouveau phénomène est né.

Rouge, Bleu et Jaune

Puisque la franchise de ces petits monstres fût un succès considérable pendant trois ans et demi avant d’arriver en Europe, Nintendo réussi à lancer une mode sans demi-mesure. La franchise est renommée Pokémon, la version Verte s’offre une nouvelle couleur (bleue) et au-delà des jeux vidéo sur Gameboy, la série télévisée capture les cœurs de milliers d’enfants. Il n’a pas fallu longtemps pour que les Pokémons envahissent les cours de récréation.

Pikachu semble être le favori des enfants. La souris jaune électrique s’offre le rôle principal dans la série télé, mais est moins présent dans les versions Rouge et Bleue du jeu vidéo. Ce qui va changer avec la sortie de Pokémon Jaune, une troisième version du jeu lancée un an après les originaux. Il garde la même trame que ces prédécesseurs, mais présente quelques éléments que l’on retrouve dans la série télé. Tous les joueurs commencent avec un Pikachu qui – comme dans la série – refuse de vivre dans sa Pokéball et à la place, suit le joueur partout.


Boîtes de jeu originales Pokémon version Bleue, Rouge et Jaune.

Quelques temps après, la souris jaune est apparue dans Super Smash Bros sur la Nintendo 64 et encore plus tard, dans Pokémon Stadium et Pokémon Snap sur la même console. Pendant que les versions du jeu Rouge, Bleue et Jaune se concentrent sur l’histoire, Stadium lui se concentre sur la représentation 3D de leur système de combat au tour par tour. Pokémon Snap est un peu étrange, car dans ce jeu, vous conduisez votre kart afin de prendre des photos des Pokémons. En jetant des pommes, vous pouvez faire réagir le Pokémon à votre présence, ce qui vous donnera des points bonus, si le moment est enregistré par la caméra.

La mode Pokémon

La même année, le premier film Pokémon sortit dans les salles (appelé simplement Pokémon : Le film). L’histoire se concentre sur Mewtwo, un Pokémon mystérieux que les joueurs des versions Rouge, Bleue, et Jaune peuvent attraper à la fin de leur aventure. C’est aussi la première fois que les joueurs ont pu obtenir un aperçu de Mew, une petite créature mystique supposée être cachée quelque part dans le jeu.

Tous ces éléments ont été conçus pour que ce réel effet de mode demeure sans précédent. Les cartes d’échange Pokémon et les figurines Pokémon envahissent les écoles, les sandwichs des enfants sont dans des boîtes Pokémon, les enfants utilisent leur stylo Pokémon pour écrire sur leur agenda Pokémon et le soir leurs parents les bordent dans une parure de drap à l’effigie des… Pokémons bien sûr.

Les années suivantes, le jeu est développé pour la nouvelle Gameboy Color avec les versions Argent, Or, Cristal, puis en 2003 sur la Gameboy Advanced, les versions Ruby, Saphir et Diamant. Mais avant de se lancer dans le développement du jeu pour la Nintendo DS, Nintendo sort une nouvelle version des jeux originaux sur Gameboy Advanced, appelés respectivement Fire Red (Rouge Feu) et Leaf Green (Vert Feuille). La version Argent et Or – et plus tard Ruby et Saphir – auront droit au même traitement dans les années qui suivent.

Pokémon année 2016

En 2013, les Pokémons bénéficient de leur plus grosse mise à jour faite jusque-là. Pokémon X et Y adaptent la série à la 3DS, introduisant un tout nouveau style graphique, plus d’options pour jouer en ligne et bien sûr, Mega Evolutions. Des évolutions temporaires très puissantes, mais qui ne peuvent être utilisées qu’une fois par combat. Omega Ruby et Alpha Saphir, les nouvelles adaptations inévitables pour Gameboy Advanced apparues un an après X et Y, utilisent également ces nouvelles techniques.


Screenshots issuesPokémon Ruby/Saphir 3DS

Et nous arrivons soudainement en 2016, 20 ans après que Pocket Monsters ait vu le jour au Japon. Depuis ce jour, nous ne comptabilisions pas moins de 18 jeux sur les appareils Nintendo, dont 6 ayant bénéficié d’un relooking. Parallèlement, Pokémon représente depuis son apparition 30 jeux spin-off, 18 saisons d’épisodes télévisés, le même nombre de films, et un nombre infini de cartes de jeu, peluches, figurines, posters, et autres accessoires utilisés par les fans. Mais encore plus important, c’est une génération toute entière qui a été bercée puis élevée avec les Pokémons. Les enfants qui s’échangeaient les cartes Pokémon dans les cours de récréation sont devenus grands, mais nombreux sont ceux qui continuent d’y jouer.

Le futur semble toujours prometteur pour Pokémon. En 2016, Pokémon GO sera lancé, un jeu de réalité augmentée sur votre smartphone dans lequel les joueurs sont placés dans le monde réel pour chasser les rares Pokémons virtuels. Sans oublier le tournoi Pokkén qui, pour la première fois, présentera des Poké-fights en temps réel sur la Wii U. Honnêtement, après toutes ces années, nous ne nous en sommes toujours pas lassés.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Restez dans la boucle !

Et recevez l'actualité retrogaming chez vous