Le dungeon-crawler Enter the Gungeon le 18 décembre sur Nintendo Switch

Des flingues sous le sapin - après des lancements très réussis sur PC, PS4 et XBox One, Enter the Gungeon est donc annoncé le 18 décembre sur Nintendo Switch !

La fidélité est un vice de pauvre. Les développeurs baudelairiens de Dodge Roll Games et leurs partenaires de coop Devolver Digital sème l’amour et les flingues aux quatre vents avec la version Switch d’Enter the Gungeon, disponible aujourd’hui en Amérique du Nord et du Sud, le 18 décembre en Europe et le 21 décembre au Japon.

Enter the Gungeon étrenne son arsenal maboul depuis l’année dernière sur PlayStation 4 et PC, ainsi que sur Xbox One depuis avril dernier. Un total de 1, 2 million de convertis qui pousse Dodge Roll Games à propager la bonne parole sur Nintendo Switch avec l’aide de 22nd Century Toys, qui assure une conversion impeccable du jeu sur la console de Nintendo, tirant parti des fonctionnalités spécifiques de la machine. Oui, on parle bien de coop locale avec un joueur par Joy-Con !

à lire aussi : Enter the Gungeon, le dungeon-crawler jouable en coopération

Enter the Gungeon est un dungeon-crawler opposant jusqu'à deux personnages à des myriades d'ennemis aussi mignons que létaux.Les niveaux labyrinthiques se renouvellent à chaque respawn, entre pièges retors et adversaires chafouins qui abreuvent le joueur de projectiles mortels.

« C’est comme Zelda mais avec des flingues » déclare Fork Parker, CFO de Devolver Digital. « Ou peut-être ‘Animal Crossing avec un permis de port d’armes’, prend la citation que tu veux pour hyper les joueurs. »

à lire aussi : Du ravitaillement cet automne pour Enter the Gungeon

Les Gungeoneurs courageux qui se lancent dans l’aventure du rogue-like implacable de Dodge Roll vont s’armer jusqu’aux dents avec les centaines de pétoires loufoques et meurtrières du jeu pour faire feu de tout bois contre des hordes de bullets surarmées pas venues pour faire de la figuration.

Des salles conçues à la main qui s’agencent de manière procédurale pour varier les plaisirs à chaque run, des centaines d’armes à expérimenter et débloquer, des pouvoirs spéciaux pour les situations extrêmes, des secrets à débusquer, des alliés sympathiques à sauver pour bénéficier de leur aide, des boss monstrueux et gigantesques… Il y a même un PNJ qui ressemble drôlement à Link, mais on va quand même essayer de n’alerter aucun service juridique...

Restez dans la boucle !

Et recevez l'actualité retrogaming chez vous