Les 5 mystères que vous ignorez sur le casino de Céladopole

L'Europe entière a découvert Pokémon Rouge en 1999 sur Game Boy. Pour fêter ses 20 ans, nous vous dévoilons ici les 5 secrets de son casino !

Il était une fois… le casino de Céladopole dans Pokémon Rouge

Si les jeux d’argent sont normalement interdits aux enfants, nous sommes pourtant nombreux à avoir arpenté les allées d’un casino dès notre plus jeune âge, grâce à notre fidèle Game Boy. En 1999, l’Europe entière découvrait effectivement à son tour le phénomène Pokémon grâce aux versions rouge et bleu, avec à la clé une étape indispensable dans le parcours des apprentis dresseurs : la ville de Céladopole et son mystérieux casino…

Le casino de Céladopole, un établissement tenu par la Team Rocket

Lorsque vous arriviez pour la première fois dans la ville de Céladopole, de nombreuses possibilités s’offraient à vous entre le gigantesque centre commercial, l’arène d’Erika… et donc le casino. Cet établissement avait une importance capitale dans l’intrigue puisqu’il était alors tenu par la Team Rocket, une sinistre organisation qui voyait ses plans contrariés à chaque fois par nos actions. C’est d’ailleurs à cette occasion que l’on rencontrait pour la première fois le boss Giovanni, et celui-ci s’enfuyait du casino avec ses sbires une fois vaincu. Le Scope Sylphe récupéré sur place vous permettait alors d’affronter les Pokémons de type spectre dans la tour située à Lavanville…

Outre cette quête, vous pouviez également tenter votre chance sur l’une des nombreuses machines à sous du casino, à condition d’obtenir la boite pour acheter et récupérer les jetons ! Les slots se composaient de 3 rangées, 3 rouleaux et 5 lignes de paiement, avec un jackpot de 300 jetons grâce au triple 7. Les dresseurs chanceux pouvaient ensuite échanger leurs jetons soit contre des CT pour apprendre de nouvelles attaques à leurs petits protégés, soit contre des Pokémons rares. Le plus cher, Porygon (9999 jetons) était d’ailleurs uniquement capturable par ce procédé !

Le casino de Céladopole a suscité un véritable engouement de la part des joueurs à l’époque, et les développeurs de Game Freak ont donc poursuivi dans cette voie sur les versions suivantes (Or & Argent, Rubis & Saphir, Diamant & Perle). Outre l’apparition de nouvelles machines à sous, il était possible de découvrir un jeu de carte et même des jeux de roulette, ce qui était idéal pour comprendre les règles de la roulette en ligne. Malheureusement, il est désormais impossible de franchir les portes d’un casino dans Pokémon…

La fin des casinos dans Pokémon, une décision en accord avec la loi

En effet, Game Freak s’est vu contraint de supprimer les casinos de ses cartouches à partir de Pokémon Platine. Cette disparition soudaine peut sembler regrettable tant nous sommes nombreux à avoir apprécié le fait de pouvoir imiter les adultes depuis notre Game Boy. Toutefois, les lois européennes interdisent formellement aux mineurs d’être en contact avec des jeux d’argent, qu’il s’agisse d’euros ou de pokédollars. Il est vrai que la présence d’un casino dans un jeu vidéo destiné aux enfants pouvait leur donner à l’avenir un goût certain pour l’univers du gambling, d’où cette volonté de limiter les risques du mieux possible.

Dans cette optique, les développeurs de Game Freak ont remplacé les machines à sous, la roulette et les jeux de cartes par des mini-jeux jugés plus inoffensifs. Les générations actuelles ne tirent donc plus aucune satisfaction à être chanceux comme un Leveinard dans Pokémon… à moins, bien sûr, d’opter pour le rétro gaming !

Restez dans la boucle !

Et recevez l'actualité retrogaming chez vous