IndieGO! Une énième console Retro tout-en-un ?

Ouya, Retro Freak, RetroVGS transformée depuis Coleco Chameleon... les occasions de parler de nouvelles consoles sont nombreuses. Du coup on est relativement chaud pour vous narrer le succès de la campagne Kickstarter de IndieGO!, une console qui vous proposera de jouer à des jeux Amiga CD32, Sony PlayStation, Sega Saturn, Sega CD ou encore TurboGrafx... et nous refroidir aussitôt !

Les récentes mésaventures de la Retro VGS l'ont forcée à devenir Coleco Chameleon. On se souvient encore des espoirs que la Ouya, Retro Freak ou encore RetroN5 ont déçus... il est vrai que lorsque l'on sent arriver une nouvelle console, on se méfie... forcément...

Le marché commence à saturer et à nous saturer. Pour autant, laissez moi vous parler de la console IndieGo, qui, derrière un nom qui prêtera sûrement à confusion (avec IndieGoGo par exemple...) est une console de jeux rétro fraîchement révélée par la récente réussite de sa campagne Kickstarter.

Raspberry Pi is inside !

Avec un Raspberry Pi sous le capot, la console IndieGO se dédie à l'émulation et au homebrew. Elle souhaite à ce titre devenir la plate-forme de tous les jeux jusqu'à l'ère PlayStation. Munis d'un lecteur de CD-Rom et d'un lecteur de carte SD, le système propose évidemment de charger des ROM, mais aussi de jouer à des jeux via les disques d'origine (PlayStation 1, Mega CD, Amiga CD32...à condition d'installer BIOS et tout le tintouin)... on annonce même que le système pourra lancer des jeux Dreamcast ou encore Doom 3.

Certains jeux seront inclus sur la console dont Doom (shareware), Duke Nukem (shareware), Whacky Racers (shareware) ainsi que la version complète de Jim Power de Piko Interactive dont nous vous parlions dans un article précédent. Notez d'ailleurs que Piko Interactive contribuera activement au catalogue de cette console.

Cerise sur la framboise, les amoureux de vieux PC pourront profiter de Wine (pour WINdows Emulator) permettant le démarrage des systèmes d'exploitation anciens tels que Windows 95/98. De toutes façons, cette console étant Open Source, il vous sera possible d'installer tout autre système d'exploitation à votre convenance.

Beaucoup diront que l'on peut fabriquer tout cela avec ses petits doigts et pour un bien moindre coût. Ils auront raison. Mais avec l'objectif de seulement 7500 € et une somme atteinte de 10 000 €, force est de constater que bon nombre de personnes veulent cette console en dépit des nombreuses interrogations qui restent en suspend : en terme de légalité tout d'abord, mais aussi au sujet de l'amateurisme qui semble se dégager du projet

Si vous faites partie de celles-ci, vous serez fan de la grande variété d'options disponibles pour le système disponible à partir de 149 € pour un système Raspberry Pi 2, et à partir de 179 € pour un ODROID (clone rapide du Raspberry). De mon coté, je me reste à distanc réglementaire...

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Ven 7 décembre 2018 Gros Nenesse s'intéresse aujourd'hui à Jim Power et met en lumière les spécificités des différentes versions du jeu. Et avec des sorties sur 4 micro-ordinateurs et 3 consoles, c'est un grand...
Mar 26 avril 2016 Alors que la mode de se greffer des Pip-Boy RobCo géants sur le bras court toujours, d'autres s'adonnent au plaisir de la miniature. C'est le cas de Ampersands qui nous propose sa Pirakeet, mini à...
Lun 15 février 2016 Retro VGS puis Coleco Chameleon, avec sa tronche d'Atari Jaguar et sa communication aussi incompréhensible qu'un meeting des Verts, la console dédiée aux cartouches de jeux rétro homebrew peine...
Jeu 26 novembre 2015 Avec Pi Zero, découvrez le plus petit, le plus fin et le plus abordable PI jamais conçu. Tant et si bien qu'il est livré gratuitement avec le prochain numéro de MAGPI !

Restez dans la boucle !

Et recevez l'actualité retrogaming chez vous