Un parfum de scandale flottait depuis quelques temps sur le projet Paprium. Aujourd'hui, une vidéo et des mails inédits publiés par Sacha Darko viennent allumer la mèche qui fera définitivement exploser la réputation de Watermelon et son actuel président, Gwenael Godde, qui est définitivement passé à nos yeux de l'amateurisme à la filouterie

Alors qu'on pensait atteindre le bout du tunnel du projet Paprium, il semblerait que le studio Watermelon trouve (indirectement) encore le moyen de faire parler de lui de la plus mauvaise des manières. Sans pour autant nous livrer à une enquête approfondie, Elise Lucet étant actuellement sur une autre affaire, une recrudescence de messages scandalisés avaient suffit à nous alerter sur Twitter : pour faire bref, le jeu (très prometteur au demeurant et servi par une comm spectaculaire) devait sortir en octobre.

Malheureusement, lors de la soirée de lancement qui s'est déroulée à Paris le 27 octobre dernier pour célébrer le 30e anniversaire de la SEGA Mega Drive mais aussi la sortie officielle du jeu, un Gwenael Godde plein d'aplomb n'a montré qu'une vieille démo de proof of concept buggée et dépourvue du moindre ennemi sur Mega Drive 2 (voir cette vidéo ou celle-là) avant de disparaitre des radars.

Disons le tout de suite, tout ce que nous connaissons de Paprium est falsifié : nous n'avons jamais vu de capture d'écran "pure" du jeu et il n'existe pas à notre connaissance une seule image du jeu de Paprium qui ne soit masquée par un filtre. A part peut-être la version plantée citée plus haut, vous n'avez jamais pu voir d'image du jeu prise depuis un téléviseur branché sur un système Sega..

Depuis, celui qui reste l'actuel président de Watermelon a désactivé les courriels d'assistance et arrêté toute communication avec les acheteurs, tout en refusant les remboursements alors même qu'il acceptait les fonds sur sa propre carte bancaire (bloquée d'ailleurs par Paypal). Ajoutons à cela que les numéros de téléphone sur le site Web s'avèrent avoir été faux depuis le début et vous obtenez un baril de poudre prêt à exploser à la moindre petite flammèche...

Justement, une vidéo musicale réalisée par l’un des développeurs fera sans doute office d'allumette : elle résume en gros tout ce qui concerne la situation, ajoutant au passage quelques images de mails inédits échangés avec Godde (certains dans la vidéo, d'autres dans sa description): 

Si ces récentes allégations sont actuellement à prendre avec la plus grande prudence, Gwenael Godde devra de toutes façons s'explique pour éteindre l'incendie qu'il a contribué à attiser. Seulement, hors réseaux sociaux, on ignore où il se trouve actuellement. Ceux qui ont commandé le jeu ne pourront sans doute pas récupérer leur argent, tout comme la plupart des développeurs qui ont travaillé sur Paprium et qui ne seront sans doute jamais payés (voir cet article de mai 2018 sur Nintendo Life).

On attend donc que les langues se délient encore un peu plus, tout comme vient de le faire en vidéo Sasha Darko à qui Gwenael "Fronzie" Godde doit déjà à ce jour la somme de 3176 $ sur les ventes de la cartouche de Sacred Line Mega Drive... et pour ce qui est de Paprium, nous attendrons 2020 pour revenir sur le sujet. Pas avant.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Restez dans la boucle !

Et recevez l'actualité retrogaming chez vous