Raphaël Lucas aux origines de Castlevania Symphony of the Night

Avec un sujet aussi saignant que Castlevania : Symphony of the Night et une plume aussi fine que celle de Raphaël Lucas, Omaké Books nous propose aujourd'hui un ouvrage d'une grande qualité.

Outre le livre Presse Start dont nous vous parlions à la fin des vacances (et dont on vous fera un généreux topo dès que nous en aurons fini sa passionnante lecture), Omaké Books se distingue en ce mois de septembre avec un autre ouvrage,  Aux origines de Castlevania Symphony of the Night.

Confié à Raphaël Lucas (L’Histoire de The Witcher,
La Légende Final Fantasy I-II-III,  La Légende Final Fantasy IX ou encore La Saga Legacy of Kain), ce travail journalistique est un véritable making of de Castlevania : Symphony of the Night.

L'auteur replace le jeu dans la contexte de l’époque tout en veillant à mesurer la portée que celui-ci a eu par la suite non seulement sur la série Castlevania mais aussi sur le genre action-RPG en 2D.

Exclusif à la Playstation, et en plein règne d'une 3D encore balbutiante, ce Symphony of the Night arriva avec sa 2D dans nos contrées en mars 1997 pour devenir ce qui est peut-être l’épisode le plus emblématique de la série qu'il transfigura qualitativement aux niveaux de la technique et du gameplay.

Outre un focus sur l’histoire et les personnages de Castlevania : Symphony of the Night, l’auteur se plonge dans les coulisses de la création de ce titre et analyse les raisons de son succès critique et commercial, tout en étudiant la personnalité de Koji Igarashi (concepteur, programmeur et assistant réalisateur sur le jeu, devenu par la suite producteur de la majorité des titres Castlevania).

À l’aide de nombreux propos rapportés, d’interviews parfois exclusives (soit jamais traduites du japonais, soit de l'anglais) et d’anecdotes inédites, l’auteur dépeint fidèlement les rapports entre Igarashi, Yamane et Kojima sans ommettre de nous présenter le Konami des années 80.

Et si nous relevons habituellement le souci du détail, la qualité des recherches, bref, le travail journalistique dont font preuve les ouvrages traitant de jeux vidéo, notons ici la qualité d'écriture de Raphaël Lucas qui démontre son style et son expérience tout au long des 256 pages de l'ouvrage.

Cerise sur le gâteau, le travail d'Omaké Books se révèle comme toujours impeccable, que ce soit pour l'édition standard à 19, 90 € ou l'édition collector, limitée et numérotée, à 29, 90 € qui propose un coffret et deux ex-libris du graphiste Orioto.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Jeu 25 juillet 2013 Florent Gorges, par l'intermédiaire de sa maison d'édition Omaké Books, fête à sa façon et sur la durée les 30 ans de la Famicom de Nintendo. Cet amoureux de la culture nippone vient en effet...

Restez dans la boucle !

Et recevez l'actualité retrogaming chez vous