Pokemon Go sur VMU Sega Dreamcast - c'est non pour Nintendo et The Pokemon Company

Après avoir programmé en 2016 Flappy Bird et Street Race sur la VMU de la Sega Dreamcast, guacasaurus_mex voulait ajouter à son tableau de chasse Pokemon Go, peut être le jeu le plus avancé techniquement sur le périphérique. Mais comme on pouvait s'y attendre, la politique de The Pokemon Company (Nintendo, Game Freak et Creatures) en a voulu autrement...

Les différents projets de guacasaurus_mex (alias Tom Napior) avait su retenir notre attention, et pour cause, le développeur s'était fait le spécialiste des portages de jeux sur la célèbre VMU Sega Dreamcast (pour ceux qui l'ont oublié, la VMU - pour Visual Memory Unit - est cette petite carte mémoire qui restait au creux de la main de tous les amoureux de la dame blanche).

Préférant les petits formats et les interfaces de bébé-mouche, le bonhomme s'était contenté assez facilement des faibles capacités affichées de l'appendice (1 Mo jusqu'à 4...) et du petit coeur 8-bit du CPU Sanyo LC8670 pour pondre Flappy Bird et Street Race (une sorte d'OutRun) et avait annoncé vouloir apporter également Pokemon Go dans le courant de 2017.

à lire aussi : Flappy Bird, Street Race et Pokemon Go jouables sur la VMU de la Sega Dreamcast

Seulement, même s'il est terminé à 90%, Pokemon Go VMU ne sera pas distribué publiquement et il faudra se contenter de la vidéo publiée sur Youtube... Bien conscient que Nintendo s'apprêtait à lancer son armée d'avocats à ses trousses,  Tom Napior s'est depuis exprimé sur le sujet, se montrant même assez bon joueur dans une interview accordée à Thedreamcastjunkyard

Bon prince mais non sans amertume, Tom fait savoir qu'il n'imaginait pas que Nintendo allait être aussi stricte. Bien que fairplay, il tacle tout de même BigN au passage et souligne qu'une société comme SEGA est de son coté beaucoup moins pointilleuse lorsqu'il est question de fan art. Il ajoute que cette interdiction n'est pas une grande perte et qu'il a pu rendre fonctionnel son code de génération de carte, de mouvement de personnage et de détection de collision entièrement et qu'il pourra l'utiliser dans un certain nombre de jeux (originaux cette fois-ci) qu'il a d'ores et déjà planifiés comme un certain Zombie: Player vs Monster

à lire aussi : Un VMU Dreamcast jouable... et en couleur

Ajoutons pour être tout à fait précis que c'est la coentreprise The Pokemon Company qui gère la marque Pokémon à travers le monde depuis 2001 en lieu et place de celle des trois sociétés qui conçoivent ces produits : Nintendo, Game Freak et Creatures.

Je vous invite donc à vous rendre sur le compte Instagram du développeur pour vous tenir au courant de ce qu'il prépare pour la petite carte mémoire de la Sega Dreamcast, et pourquoi pas lui témoigner votre soutien. Il le mérite le bougre !

Restez dans la boucle !

Et recevez l'actualité retrogaming chez vous