Episode I - Lankhor.net: 20 années de passion !

A l'occasion des 20 ans de Lankhor.net, nous nous sommes entretenu avec son créateur, Fredo_L. Ensemble, nous avons parcouru l'histoire de ce site dédié au célèbre studio français qui nous réserve encore bien des surprises !

A partir de la seconde moitié des années 80, le studio français Lankhor émerveilla les joueurs sur les micro-ordinateurs de l’époque avec des titres couronnés de succès (Le Manoir de Mortevielle, Maupiti Island ou Vroom pour ne citer qu’eux). Dans les années 90, l’équipe continua de développer des jeux-vidéo (notamment sur Playstation ou PC) puis pour livrer son dernier jeu-vidéo au début des années 2000.

C’est à cette époque qu’un fan décida de créer le site web Lankhor.net pour un nouveau monde virtuel qu’on appelait Internet. Lankhor.net a survécu au bug de l’an 2000, à la bulle internet, la fin de Caramail, au fournisseur France Explorer, au Web 2.0 et même aux réseaux sociaux. 20 années plus tard, Fredo_L (Frédéric Letellier) a amassé un maximum d’informations au sujet de la société Lankhor, l’occasion aujourd’hui en 2020 de dénicher peut-être quelques perles...

Tu es le webmaster du site Lankhor.net, peux-tu te présenter brièvement ?

Je m’appelle Frédéric Letellier, je suis un parisien de 40 ans et je suis le papa de 2 merveilleux enfants. J’ai de nombreuses passions telles que le Japon, la BD, la photographie, l’informatique, les jeux-vidéo et les actualités juridiques insolites.

Ta première rencontre avec les jeux Lankhor ? 

Ma première rencontre avec Lankhor fut le jeu Manoir de Mortevielle qui était sorti sur PC quelques mois plus tôt (en 1988 sur PC). Cette première rencontre fut mitigée car même si j’avais été très impressionné par les voix sortant du haut-parleur interne de l’ordinateur, j’avais été un peu perdu face à ce jeu dans lequel je n’arrivais pas à comprendre ce que je devais faire, en conséquence je l’ai vite mis de côté.

J’avais une prédilection pour les jeux d’aventure et j’essayais toujours de les terminer, ce qui fait que je ressentais une certaine frustration par rapport à ma mise en échec sur le Manoir de Mortevielle et de temps en temps, je me remettais dessus.

Pour m’amuser, j’ai profité d’un mini espace web gratuit pour faire mon propre site Internet (The X Web) qui était consacré à la série The X Files

Pour réussir à finir les jeux d’aventure je n’hésitais pas, quand j’étais bloqué, à utiliser les solutions complètes présentes dans les revues (il n’y avait pas encore Internet à l’époque). Dans le cas du Manoir de Mortevielle, la solution que j’avais trouvée était ultra courte et en plus de ne donner aucune explication sur l’histoire, elle était incomplète. Le problème était que, quand on ouvrait un passage secret, il me fallait répondre à un questionnaire que la solution n’évoquait pas.

 

Un peu plus tard, j’ai également été marqué par la sortie du jeu Maupiti Island (sorti en 1990). A ce moment, j’étais plus grand et donc j’arrivais à mieux raisonner mais je suis tout de même resté coincé dans le jeu. Heureusement, j’avais trouvé une solution très bien faite dans une revue qui m’a permis de finir le jeu tout en comprenant l’histoire.

Figure 2 - Le Manoir de Mortevielle sur micro-ordinateur Atari ST et une télévision couleur Sony (Retro Game Alpes 2017)

Quand as-tu décidé de créer un site web sur Lankhor ? Et pourquoi ?

En 1996, j’ai eu un modem 28.8k grâce auquel j’ai pu avoir accès à Internet (j’utilisais les mois d’abonnement gratuits à Compuserve) mais c’était très lent et le contenu n’était pas forcément passionnant. Pour m’amuser, j’ai tout de même profité d’un mini espace web gratuit pour faire mon propre site Internet (The X Web) qui était consacré à la série The X Files (Aux Frontières du Réel en français).

Figure 3 - Juin 1996 - Naissance du site "The X Web". Au départ, le site ne contient que quelques pages consacrées à la série X-Files

Durant les premières années, mon modem m’aura surtout servi à jouer en ligne à des jeux tels que Warcraft 2 et Command and Conquer grâce à un service gratuit qui se nommait Stadium.

Au fur et à mesure que le temps passait, l’espace web gratuit alloué augmentait, en passant de 2, 5, 10 et même 50 Mo ! Je garde un bon souvenir de cette période durant laquelle le web s’enrichissait de contenus intéressants, ce qui fait que je passais beaucoup plus de temps sur Internet.

A cette époque, il y avait eu l’apparition de nombreux autres sites de fans consacrés à la série X-Files et le contenu de mon site (présentation de la série, résumés des épisodes, photos, etc.) était assez similaire à ce que l’on trouvait sur les autres sites Internet. J’ai estimé que mon site n’apportait aucune plus-value par rapport aux autres et j’ai donc voulu m’orienter vers autre chose que j’appréciais et ce fut les anciens jeux-vidéo (ceux de la génération DOS qui étaient introuvables à la vente).

En parallèle, j’étais en relation avec plusieurs amis et nous avions décidé de mettre en commun nos ressources pour créer un grand site d’Abandonware

Mon site s’est ainsi spécialisé dans les anciens jeux-vidéo. J’avais fait une page spécialement consacrée au Manoir de Mortevielle puis, quelques temps plus tard, j’avais fait de même avec Maupiti Island (les jeux Maupiti Island et Manoir de Mortevielle avaient donc un traitement à part sur mon site). J’ai eu relativement rapidement un problème d’espace de stockage (pourtant les responsables de l’hébergement s’étaient montrés sympas en m’offrant un espace supérieur à la normale).

En parallèle, j’étais en relation avec plusieurs amis et nous avions décidé de mettre en commun nos ressources pour créer un grand site d’Abandonware. Un des co-fondateurs du site était déjà webmaster (il avait travaillé chez Infonie). Il s’est occupé de développer le site et a pris en charge l’hébergement.

quand j’ai lancé mon site il y a plus de 20 ans, je ne savais absolument pas qu’il serait un jour spécialisé dans tous les jeux Lankhor, cela s’est fait progressivement

Comme nous avions de l’ambition pour ce site, il a été choisi de prendre un hébergement payant avec trafic web illimité. Cependant, on a été viré de plusieurs hébergeurs (je ne me souviens plus de leur nom) car notre site avait un trafic trop conséquent pour eux. C’était « Wokie », le webmaster qui gérait l’hébergement. Il nous envoyait des mails avec les informations techniques donc je connaissais le nom des hébergeurs (mais cela fait trop longtemps pour que je me souvienne).

Figure 4 - Juillet 2000 - Modification du design du site pour qu'il soit plus rapide à se charger avec une meilleure intégration du futur site d'abandonware

Compte tenu de la création de ce nouveau site internet sur les anciens jeux-vidéo, j’ai supprimé ma section sur mon site. Au final, il ne restait plus que le Manoir de Mortevielle et Maupiti Island. J’ai ensuite fait une page sur Sukiya qui aurait dû être la suite de la série. J’ai ajouté une page pour parler de la société Lankhor et j’ai listé leurs jeux. Grâce à l’émulation, j’ai pu tester les jeux et comme je les trouvais sympathiques, je me suis dit qu’ils méritaient d’avoir également une page sur le site.

Tout cela pour dire que quand j’ai lancé mon site il y a plus de 20 ans, je ne savais absolument pas qu’il serait un jour spécialisé dans tous les jeux Lankhor, cela s’est fait progressivement. C’est quand j’ai pris conscience de cette spécialisation que j’ai décidé de l’intituler Lankhor.net

Pourquoi as-tu choisi un site web et pas un autre moyen d’expression ?

Le web me paraissait être la meilleure solution. Le site me permettait de m’adresser à toutes les personnes disposant d’une connexion Internet et surtout c’était une solution gratuite. Aujourd’hui, Lankhor.net est hébergé sur un serveur dédié que je paye grâce aux revenus de mon travail, ce qui n’était pas le cas il y a 20 ans, il me fallait donc impérativement un moyen d’expression gratuit.

Beaucoup de personnes croient encore aujourd’hui que Lankhor.net est le site officiel de Lankhor, est-ce vraiment le cas ? 

Non, Lankhor.net n’est pas le site officiel.

Quand la société Lankhor existait encore, leur site Internet était accessible à l’adresse Lankhor.com. Après la fermeture de la société, j’avais songé à racheter le nom de domaine. Cependant, j’ai eu peur de créer la confusion dans l’esprit des visiteurs. J’estimais qu’avec une extension.net, les visiteurs pouvaient deviner que le site n’était pas officiel.

Figure 5 - Le site officiel lankhor.com sous sa dernière mouture en Novembre 2000

Il y a 20 ans de cela, le web était différent d’aujourd’hui et les sites officiels des sociétés utilisaient l’extension.com, les sites officiels des organisations utilisaient le.org et les autres sites utilisaient le.net. Aujourd’hui, le nombre d’extension a explosé et l’extension d’un site web ne permet pas de savoir s’il s’agit d’un site officiel.

Certaines personnes imaginent également que je suis un ancien salarié de Lankhor, mais là aussi c’est inexact.

J’en profite pour remercier toute l’équipe de Lankhor qui s’est toujours montrée très aimable avec moi. Quand je m’étais rendu dans leurs locaux, ils m’avaient fait de nombreux cadeaux (disquettes, diapositives, jeux, manuels, boites, etc.) qui m’ont été précieux pour enrichir le site Lankhor.net. Chose qui m’avait également touché, j’avais été invité par Daniel Macré (le créateur de Vroom) à son domicile pour « fêter » la fin de Lankhor avec les anciens salariés.

J’ai recroisé Daniel Macre en 2010 à l’inauguration de MuseoGames.

Figure 6 - Daniel MACRE en compagnie de Blandine, compagne de Frédéric LETELLIER, et leur fils Quentin (Exposition MUSEOGAMES au musée du CNAM à Paris - 22 juin 2010)

Tu avais créé aussi un forum qui est toujours en activité actuellement, a-t-il une valeur ajoutée par rapport au site web ?

Oui, ce forum a une vraie valeur ajoutée. Ce forum est un lieu d’échanges entre personnes qui s’intéressent aux jeux de la société Lankhor. Comme le site n’est pas sur les réseaux sociaux, le forum est important de ce point de vue. Sur Lankhor.net, j’avais essayé de mettre en place des outils pour que les visiteurs puissent laisser des messages mais depuis j’ai tout retiré car j’ai été victime de spam, il ne reste donc que le forum.

J’ai également tendance à constater que le niveau des échanges sur un forum est plus intéressant que ce que l’on peut trouver dans une discussion Twitter (ou tout autre réseau social).

Le forum a également servi de forum officiel pour le jeu Ski Park Manager

Je maintiens ce forum depuis longtemps, il a donc accumulé de nombreuses informations utiles sur la société Lankhor et je trouverais dommage de le fermer.

Pour l’anecdote, ce forum m’oblige régulièrement à mettre à jour mes sites internet. En effet, quand j’ai fait mon premier site, il était intégralement écrit en HTML mais c’était un peu galère à gérer avec les nombreuses pages et je suis donc passé au PHP 3. Il y a quelques jours, j’ai mis à jour le forum (phpBB 3.3.0) mais celui-ci nécessitait de tourner en PHP 7.1, ce qui m’a contraint de mettre à jour tous mes scripts PHP (Lankhor.net est passé de PHP 5.6 à PHP 7.4).

Le forum a également servi de forum officiel pour le jeu Ski Park Manager. Des membres de Lankhor répondaient aux questions des utilisateurs sur le forum. Je trouvais cela assez bien car tous les développeurs ne prennent pas forcément le temps d’assurer personnellement le support de leurs jeux.

Figure 7 - Le forum de lankhor.net (Année 2020)

On a connu d’autres sites internet (aujourd’hui disparus) qui rendaient hommage à des studios français. Comment as-tu réussi à conserver Lankhor.net pendant 20 ans ? As-tu dépensé beaucoup d’énergie ?

Oui, ce site a représenté beaucoup de travail et d’énergie. Cela m’a pris un nombre conséquent d’heures pour numériser toutes les diapositives par exemple.

Au début des années 2000, j’ai également consacré beaucoup de temps sur l’aspect programmation du site mais je ne le regrette pas car ce fut très instructif. Cela m’a permis d’apprendre le HTML et le PHP. Cela fait environ 15 ans que j’ai pris un serveur dédié pour héberger le site et cela m’a permis d’améliorer mes compétences en Linux.

Compte tenu que la société Lankhor a fermé depuis plus de 15 ans, les actualités se font relativement rares. Le site est donc plus ou moins en hibernation. Autrement dit je ne consacre quasiment plus de temps pour ce site.

Comme le site est sur un serveur dédié, cela ne me coûte rien de le conserver. Si je maintiens ce site ouvert, c’est surtout que j’y suis attaché. Grâce à lui, j’ai pu faire de nombreuses rencontres de personnes passionnées et c’est grâce à lui que j’ai obtenu mon premier emploi. En effet, quand j’ai postulé pour un poste d’informaticien pour le Premier Ministre, je n’y croyais pas trop car même si j’avais un très bon niveau en informatique, je n’avais aucun diplôme pour en attester. Le responsable du service avait vu que je m’occupais d’un site Internet et je pense que c’est ce qui a fait basculer la balance en ma faveur.

Figure 8 - Eté 2006, lankhor.net est en interface 3 avant de passer en interface 4

Pendant ces 20 dernières années, as-tu remarqué des pics et des creux concernant l’intérêt du public pour Lankhor ? 

Il y a 20 ans, la société Lankhor existait toujours et continuait à développer des jeux, ce qui fait qu’on parlait d’elle. Depuis la fermeture de la société, j’ai l’impression qu’il y a une diminution de l’intérêt de la part des joueurs.

De temps en temps, on peut tout de même constater une augmentation de cet intérêt qui est généralement corrélé à un événement. Par exemple, si une exposition permet au public de tester des jeux Lankhor, certaines personnes peuvent vouloir en savoir plus. Dans la presse, on trouve parfois des dossiers sur la société Lankhor et là aussi, cela peut ressusciter un peu de curiosité. Si un YouTuber connu parle demain de la société Lankhor, il ne fait aucun doute que cela suscitera de l’intérêt.

Récemment, des objets en lien avec Lankhor ont été mis aux enchères (par exemple la peinture originale qui a servi pour le jeu Maupiti Island ou le Tilt d'Or 1987 pour Le Manoir de Mortevielle) et cela a généré un pic d’intérêt. Il arrive aussi que certains veuillent se lancer dans des remakes (un remake pour le jeu Maupiti Island est par exemple en projet), ce qui refait parler de Lankhor.

Comment le prends-tu lorsque des YouTubers (ou autres) réutilisent des fichiers ou documents que tu as mis des années à regrouper sur Lankhor.net ? 

Si j’ai réuni sur le site toutes les informations en ma possession sur Lankhor, c’est dans un objectif de partage. Si des gens font des vidéos/articles en lien avec Lankhor, ils peuvent exploiter le contenu de mon site, il n’y a pas de problème. Si un nombre non négligeable d’éléments provenant de mon site sont utilisés pour la vidéo/article, c’est toujours sympa quand mon site web est cité dans les remerciements.

J’en profite pour redire que Lankhor.net a effectivement représenté une énorme masse de travail et j’ai mis de nombreux documents qui étaient introuvables ailleurs. Par exemple, la société Lankhor m’a donné des boites de diapositives montrant leurs différents jeux. Dans ces diapositives, on pouvait voir certains projets de jeux qui n’ont jamais aboutis et qui étaient totalement inconnus. Je n’avais rien pour numériser ces diapositives et j’ai donc dû bricoler un truc avec mon scanner et chaque numérisation de diapositive prenait beaucoup de temps.

Sauf erreur de ma part, tu es absent sur les réseaux sociaux. Pourquoi ?

Mes sites sont absents des réseaux sociaux, mais moi, j’y suis !

Je suis sur Facebook depuis février 2008 et sur Twitter depuis février 2009. Il s’agit de mes comptes personnels sur lesquels je peux mettre des photos de mes enfants, parler politique, faire de l’humour, ... Ce qui fait que mes seuls contacts sont de vrais amis.

Je suis conscient que je pourrais créer des pages sur les réseaux sociaux mais si je ne le fais pas c’est que je me pose encore des questions auxquelles je n’ai pas trouvé de réponse. Par exemple, je me suis demandé si cela aurait un intérêt de créer un compte Twitter/Facebook pour mon site Lankhor.net et la réponse fut négative car ce site n’a quasiment plus d’activité. Comme je m’occupe de plusieurs sites web ayant une thématique proche, une solution aurait été de créer un compte parlant de tous ces sites mais mon problème aurait été pour trouver un bon nom.

J’ai pensé à un moment à appeler ce compte « Abandonware » (je possède notamment les noms de domaine Abandonware.org / Abandonware.fr / Abandonware.eu / Abandonware.biz / Abandonware.mobi / Abandonware.name / Abandonware.tel / Abandonware.info) mais je n’étais pas satisfait. Pour améliorer cette idée, j’ai pensé à « Abandonware » + drapeau français, mais cela ne me convenait pas du tout car j’aurais risqué de parasiter le site « Abandonware France », ce qui n’est pas mon objectif.

(A suivre...)

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mer 28 août 2019 Si la campagne Kickstarter pour le remake de Maupiti Island n'a malheureusement pas pu atteindre l'objectif souhaité, Cup of Game souhaite poursuivre le projet. Le studio annonce d'ailleurs sur...
Mar 29 septembre 2015 Bien que retiré de la sphère parisienne du jeu vidéo depuis la fin des années 80, Dominique Sablons restera dans nos coeurs comme le graphiste des jeux Lankhor. Vroom, Le Manoir de Mortevielle ou...

Restez dans la boucle !

Et recevez l'actualité retrogaming chez vous