La version Amstrad CPC de Pinball Dreams s'annonce fantastique - la machine en avait donc sous le pied !

Véritable tour de force technique, la version Amstrad CPC de Pinball Dreams est désormais disponible en téléchargement sous forme de preview. Et ce qu'on peut d'ores et déjà vous dire, c'est que les attentes sont confirmées au delà de toutes nos espérances ! Le CPC, c'est comme Georges Clooney, il s'est bonifié avec le temps...

C'est donc confirmé,  notre cher CPC en avait vraiment sous le pied, il ne restait qu'à l'utiliser pleinement et exploiter tout son potentiel pour oublier ces jeux aux graphismes dignes d'un Minitel. Mais comme souvent, il fallait compter sur la frustration encore vivace de la communauté Amstrad pour revoir en long en large et en travers toute la ludothèque de la machine...

à lire aussi : Out Run sur Amstrad CPC, réparer une injustice

Justement, The Batman Group, cette formation espagnole dont nous vous avions parlé dans un article précédent au sujet de leur portage de Pinball Dreams sur l'Amstrad CPC, vient de confirmer que ce qui est possible dans une démo, l'est aussi dans un jeu. Toujours très loin graphiquement de la version Amiga, ce demake du célèbre jeu de flipper se concrétise aujourd'hui et est disponible en téléchargement, juste histoire de faire l'étalage de ses graphismes colorés, son scrollings très fluide et sa bande son du tonnerre !

La démo est compatible avec les ordinateurs et les émulateurs, mais ses créateurs recommandent d'utiliser bien sûr le matériel d'origine ainsi que le moniteur. Attention, il faut toutefois faire tourner le jeu avec 128kb de RAM...

à lire aussi : La mémoire écrite de l'Amstrad CPC - un torrent de bonheur !

Présentée il y a peu lors du Salon RetroSevilla 2016 qui s'est déroulé du 21 au 23 octobre 2016 par le groupe de demo makers, cette version de Pinball Dreams utilise 40% des capacités de la machine, alors que "les jeux commerciaux n'exploitaient quant à eux que 10% de ses ressources du vivant de la machine" !

Pour ce faire ils utilisent leur propre utilitaire,  Perfect Pix, qui permet d'outre passer allègrement les 16 couleurs disponibles pour afficher des images quasi identiques à l'Amiga et tordre le cou aux préjugés concernant les capacités techniques de la machine.

L'Amstrad CPC bénéficie alors, avec 3 modes vidéo étendus d'images d'une qualité inhabituelle sur une machine 8 bits:

  • mode R - jusqu'à 384x272 pixels et 16 couleurs au choix à partir d' une palette de 27
  • mode B0 - jusqu'à 192x272 pixels et 136 couleurs dans une palette de 378
  • mode B1 - jusqu'à 384x272 pixels et 307 couleurs, divisés en couleur 0 + jusqu'à 34 palettes de 9 couleurs par ligne

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Restez dans la boucle !

Et recevez l'actualité retrogaming chez vous