Génération Amiga - Wings of Fury

Pour vous sortir cette chronique, Doc Return a failli se brûler les ailes. Comment en aurait-il pu être autrement dans un jeu de Dog-Fight !

Développé à la base par Steve Waldo 3 ans plus tôt sur l’Apple II, Wings of Fury s’offrait un sacré lifting sur Amiga, bizarrement pas vraiment au niveau de la fluidité mais plutôt sur l’aspect esthétique...

Le jeu reste le même, nous sommes toujours en 1944 dans le Pacifique, au milieu du conflit qui oppose l’US Navy et la flotte Japonaise. Vous et votre F6F Hellcat affrontez les célèbres zéros, ces avions japonais blanchâtres, qui ne sont là que pour votre tableau de chasse.

Les véritables cibles sont les îles avoisinantes où se trouvent les baraquements nippons : il faut abattre tous les soldats en bombardant leur bunker pour les forcer à sortir et les finir en les canardant, un acte barbare compliqué par une végétation obstruant votre passage, sans compter et les DCA plus ou moins fortifiées.

Avec 7 missions et leur lot d’îles et de navires à nettoyer, on passe la première demi heure à tout canarder, descendre les petits soldats qui hurlent une fois abattus. Ce loisir jouissif, ou malsain, comme on voudra, devient de toutes façons lassant au possible. Et c'est le véritable écueil du jeu : passé le plaisir de la découverte et bien on s'ennuie ! Il manque vraiment du fun à Wings of Fury

Pour ceux que cela rebutte de tirer sur les soldats japonais, sachez que vous pourrez le faire sur des américains, mais ça se passe sur X68K...

Restez dans la boucle !

Et recevez l'actualité retrogaming chez vous