5 questions à... Yéti Bomar, le développeur de Alex Kidd 3 Curse in Miracle World

Alex Kidd est un des héros du jeu vidéo ! Peut-être un peu mal aimé parfois, ou pas suffisamment, mais aujourd'hui il tient sa revanche. Un de ceux à qu'il doit beaucoup a accepté de répondre à nos questions : c'est le talentueux et persévérant Yéti Bomar !

Jean-Christophe K : Yéti Bomar, nous te connaissons bien ici sur Rom-Game.fr car tu nous a fait vibrer avec ta suite officieuse de Alex Kidd in Miracle World. De ton côté sur quel jeu de la série des Alex Kidd, tu es tombé en amour ? Tu y a joué à l'époque de leur sortie ou sur le tard ?

Yéti Bomar : Salut Jean-Christophe, merci à toi et à Rom-Game ! Mais c'est très personnel comme première question ! Pour être tout à fait franc, notre relation amoureuse avec Alex a été un coup de foudre indirect. En fait, j'avais une affection toute particulière pour Joe. Tu sais, Joe Musashi, le héros de Shinobi. Mais on ne pouvait se voir que dans les salles d'arcade...

On a pu se rencarder plus régulièrement qu'en 1992. À l'époque, le choix se faisait entre : la Snes + Street Fighter 2, la MD + Sonic, la Nes + Tortues Ninja et la MS + Shinobi + Alex Kidd. Comme tu imagines, la passion a pris le dessus, mais il y avait un nouveau venu, Alex Kidd in Miracle World. Ce triangle amoureux inéluctable a été résolu par l'arrivée du magnifique Alex Kidd in Shinobi World qui, par la même occasion, a clôturé ma modeste collection MS.

JCK : On imagine bien que le développement d'un jeu vidéo n'est pas une promenade de santé, il t'a fallu plusieurs années pour arriver au terme de ton projet, quels ont été les moments marquants de ce parcours créatif ? As-tu été accompagné ?

Yéti Bomar : Ces 8 années de souffrance développement pour Alex Kidd 3 - Curse in Miracle World ont été rythmés par des phases très intenses de production et par des phases de léthargie totale.

En 2012-2013, sur le forum Master System France, Piranahman a lancé un appel à contributions afin de créer un tout nouvel Alex Kidd in Miracle World avec Construct 2 (sur PC). J'ai pensé : « Tiens, mais quelle bonne idée » et je me suis occupé de toute la partie graphique.



Au bout de plusieurs mois, Piranahman ne pouvait plus continuer et comme je ne comprenais rien à Construct 2, le projet a été mis en PLS. Il y a eu deux tentatives de réanimation cardiaque qui ont échoué. Bref le sujet était mort.

En 2015, l'arrivée providentielle de l'éditeur de niveau Kidd Ed a été salvatrice : la bêêête allait renaître de ses cendres. J'ai bossé dessus continuellement jusqu'en 2017.

À partir de 2018, je commençais mon overdose d'Alex Kidd. J'ai donc espacé les prises : 6 mois sans, 6 mois avec, 6 mois sans, 6 mois avec, etc... pendant ce temps, Nicole Marie T (Alex Kidd 2) a composé 14 superbes morceaux de musique.

Puis un beau jour de 2020, mon petit monstre a pu voir le jour grâce à Ichigobankai (qui a de nombreux accouchements Master System à son actif), et maintenant il fait sa vie sur internet. D'ailleurs je salue Révo (Duke Nukem) qui s'est occupé de la promo et de lui changer ses couches.

JCK : Disons un mot de Kidded, le logiciel qui t'a permis la réalisation du jeu, car tu n'es pas développeur ? Comment cela fonctionne ? Tout le monde peut s'y mettre ?

Yéti Bomar : Carrément ! Kidd Ed est un outil formidable. Pour les gros mauvais comme moi en programmation, avec un peu de bidouille (et beaucoup de temps), on peut arriver à quelque chose. Il est développé par Calindro qui l'optimise sans cesse afin d'offrir toujours plus de possibilités.

Cela reste dans les limites de soft d'origine sur lequel cet éditeur s'appuie, mais il y a moyen de bien s'amuser. Vous pouvez changer les graphismes, les animations, la longueur des niveaux, la physique, les musiques. Pour faire simple, c'est un logiciel qui se rapproche de Mario Maker, si tu préfères.

Sega ne m'a rien demandé, mais s'ils ont un Alex Kiddmania en tête, je suis à leur disposition.

Avec le temps, je me suis rendu compte à quel point le gameplay et le level design sont ultra importants et ça ne s'apprend qu'en pratiquant. Et depuis, je regarde les jeux autrement, et même les moches peuvent avoir leur chance.

JCK : Ce que j'adore défendre dans mes vidéos,  et ce qui est mis en valeur souvent ici, c'est la production physique des jeux neo-retro, comment ça c'est passé pour toi ? Tu as fait une sortie très limitée ? SEGA ne t'a pas posé de question ?

Yéti Bomar : J'ai essayé de soigner au mieux l'esthétique et les finitions. Je voulais un truc qui claque sa mère. La production du packaging (cover, BD, boîtier, poster, stickers) a été assez facile. Le plus dur étant le coeur même de cette prod, c'est-à-dire la cartouche de jeu.

Et plus particulièrement, la coque de la cartouche. On trouve des coques MD ou Nes mais que dalle pour la MS. On a pensé à la mouler, à l'imprimer ou même à la faire en carton, si ça pouvait nous éviter le sacrificiel. Ichigobankai, qui en plus d'être sage-femme, a réussi à acheter un lot de coques neuves à un revendeur Krikzz. Sans lui, rien n'aurait été possible, merci Ichigo !

Et oui, la sortie a été très limitée pour rester dans le cercle du fan game. Lorsque j'ai commencé Alex Kidd 3 - Curse in Miracle World, la question ne se posait pas, car il n'avait aucune réalité physique. Sega ne m'a rien demandé, mais s'ils ont un Alex Kiddmania en tête, je suis à leur disposition.

JCK : Si un jour tu fais un deuxième tirage n'hésite pas tu as mon mail ! Ce projet terminé, je suis sûr que tu en as d'autres en tête ? Lesquels ? Toujours sur Kidded ?  

Yéti Bomar : Je suis désolé, mais il n'y aura pas de second batch sauf si Sega m'offre très gracieusement l'exploitation de sa licence. Si je dois produire de nouveaux jeux, je passerai très certainement par 2minds pour qui j'ai fait de belles cover et qui publie des jeux Master System.

Effectivement j'ai quelques projets, toujours sur Master System et toujours de l'aventure/plate-forme. Là, je bosse sur Galactic Boogers, une crotte de nez intergalactique qui doit sauver son peuple des forces démoniaques triangulaires. Et je développe aussi une « licence » avec un héros récurrent qu'on retrouvera dans Creepy Space Station et Fantastic Knight Adventure. Je sais, avec des noms de jeux pareils, ça promet du lourd.

Merci à vous de votre intérêt et de votre soutien, à bientôt !

Merci d'avoir répondu à nos questions ! 

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

AIDEZ NOUS !