Shadow of the Beast - 5 bonnes raisons de reprendre la partie

Chez Bruno on a toujours de bonnes raisons pour ressortir les vieux nectars d'antan. Chose remarquable, c'est souvent au nombre de cinq qu'elles s'imposent à nous et cette fois-ci encore, Bruno Rocca nous en fait la démonstration à propos du jeu de Psygnosis Shadow of the Beast, magnifique s'il en est mais jouable comme un match de foot sur une pelouse de ligue 1...

Cinq, c'est le nombre d'Océans dans le monde, c'est aussi les cinq sens. C'est surtout le nombre d'or du consciencieux Bruno Rocca qui nous offre sur un plateau les bonnes raisons qui pourraient justifier une petite partie de Shadow of the Beast que certains considèrent comme une "démo technique de l'Amiga mais qu'on peut faire bouger (et surtout mourir) le personnage qu'il est dedans".

Mais rassurez-vous, ce n'est pas parce que notre hôte s'attaque à "un monument né sur Amiga" qu'il va aborder la chose façon André Malraux. Non !

L'émission "5 BONNES RAISONS" a pour mission de traiter un jeu 8 ou 16 bits dans la bonne humeur et la gaudriole. Voilà qui est dit !

Après avoir parlé de Shadow Dancer, notre gars Bruno aborde donc Shadow of The Beast...serait-il un homme de l'ombre ?

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Restez dans la boucle !

Et recevez l'actualité retrogaming chez vous