Sega Note PC - beaucoup de bruit pour rien

Après la Master System, la MegaDrive ou la Dreamcast, Sega participe à une gamme de Netbooks portables au Japon aux couleurs de ses anciennes consoles. La firme japonaise confirme du coup son incapacité à faire parler d'elle de façon intelligente.

Sega s’associe à la société Enterbrain pour sortir des notebooks à l’effigie de ses anciennes consoles et vise clairement les nostalgiques, ce produit s'adressant surtout aux collectionneurs et amateurs de retrogaming.

Il s'agit de portables habillés d’une carrosserie aux couleurs de trois des consoles les plus représentatives de la marque : la Megadrive, la Saturn et la Dreamcast (bon il manque la master system oui)

Il faudra passer par l'import pour se procurer ses machines (on sait jamais on peut faire des choses débiles dans la vie juste pour épater ses copains) car pour le moment, seuls les Japonais verront sortir des PC portables Sega. En outre, les tarifs sont assez élevés allant de 99750 à 194250 yens, soit entre 790 € et 1500 €… un peu cher pour faire tourner des émulateurs master system... et ils ne seront produits que si le nombre d'acheteurs qui se manifestent est important

  • L’ordinateur bleu marqué Sega : processeur Intel Pentium 2020M, 4 Go de RAM, et un disque dur de 500 Go.
  • Le PC marqué Mega Drive : processeur Core i3-3120M, 8 Go de RAM et une GeForce GT650M, pour la carte graphique, lecteur Blue-Ray
  • Saturn : processeur Core i7-3630QM et un SSD de 120 Go.
  • Dreamcast : possibilité de graver des Blu-Ray.

SOUVENEZ VOUS...

En 1993, Sega avait sorti le MegaPC : un PC Amstrad avec un processeur 386 qui était compatible avec les cartouches Megadrive via une carte d'extension, et avait fait un four. Ne rêvez pas ! quelque soit la version choisie, vous n'aurez pas de pack de jeu spécifique au modèle (des jeux MegaDrive pour l'édition MegaDrive...etc...etc).... tout au plus la satisfaction de s'être fait arnaqué et peut être un fond d'écran Alexx Kid...

Si pour vous la forme est plus importante que le fond, alors vous regardez régulièrement le portable du voisin et vous serez heureux de vous être démarqué une fois de plus.
Si en revanche vous ne supportez pas la tendance actuelle à prendre ceux qui ont une culture vidéo-ludique qui remonte à plus de 20 ans pour des pigeons, vous garderez votre argent pour aller faire une brocante.

J'ai toujours été un admirateur d'une certaine période de Sega et c'est avec beaucoup d'amertume que je constate qu'au fil des années, la belle pinup se transforme en vieille dame aigrie et si peu généreuse. C'est peut être qu'à force d'avoir voulu innover, et d'avoir pris des risques qui se sont avérés de cuisants échecs commerciaux, Sega a vu son ADN se modifier et ses ambitions s'atrophier.
Il n'est donc pas étonnant que sa cote diminue à vue d'oeil auprès de ses plus ardents défenseurs...

à découvrir aussi

l'actualité #retrogaming ne s'arrête pas là

Restez dans la boucle !

Et recevez l'actualité retrogaming chez vous