Demomaker The Amiga Years - le livre de la demoscene Amiga fait campagne

Les Editions 64K nous reviennent avec Demomaker The Amiga Years, un livre qui vous fera revivre l'histoire des meilleures démos réalisées sur Amiga et à en savoir un peu plus sur la genèse des groupes les plus emblématiques et les plus connus de la scène demomaker qui sévissaient entre 84 et 93

Nouveau départ pour les Editions 64K qui repartent avec un nouveau projet de livre dédié à la demoscene Amiga. Après avoir malheureusement vu leur campagne de financement se solder par un échec en 2018, Christophe Boucourt revient sur Indiegogo dans le but de concrétiser un ouvrage de 450 pages cette fois-ci intitulé Demomaker The Amiga years en obtenant 14000€ en 20 jours

à lire aussi : Amiga demo - le livre tant attendu de la scène demomaker Amiga !

Lancée il y a quelques heures, cette campagne a donc pour objectif de permettre la publication d'un premier volume dont on sait qu'il couvrira l'évolution technique, graphique et musicale des démos Amiga dans la période Ô combien prolifique 1984-1993.

à lire aussi : Amiga Days - quand le roi de la demoscène chiptune Amiga s'appelait Moby

Redécouvrez des groupes tels que Crionics, Sanity, Melon dezign, Anarchy, Andromeda, Fairlight, The Silents, Alcatraz, Kefrens, Lemon, Rebels, Spaceball, Razor 1911...

En effet, si les démos et la scène des démomakers ont émergé avec l'avènement de l'ordinateur Apple à la fin des années 70, c'est avec le Commodore 64, l'Amstrad, l'Amiga ou l'Atari ST que leur apogée se fit jour. Parmi les plus célèbres et les plus populaires, 90 démos de la période ont été sélectionnées et seront mises en page avec beaucoup de soin et à grands renforts de photos et d'interviews (Alcatraz y est amené à s'exprimer par exemple sur la fameuse demo odyssey)

à lire aussi : Quand le groupe Heavy Metal Iron Maiden branche ses amplis sur Amiga

Comme le souligne l'excellent Guillaume Verdin sur le Mag de l'asso MO5, ce livre tombe à un moment où la demoscene commence à être reconnue comme appartenant au patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Un magnifique pied de nez à l'histoire quand on sait que leur avènement commence au cours de la "guerre" entre les développeurs de jeux vidéos et les pirates informatiques, les uns protégeant leurs créations, les autres s’acharnant à enlever ces protections : les pirates signaient leurs "méfaits" en ajoutant le nom de leur groupe, leur slogan ou un texte au démarrage du jeu. Il s’agissait au début de petites animations avec une musique en arrière-plan jusqu’à ce que les intros deviennent de plus en plus volumineuses et plus complexes, Ainsi sont nées les premières démos.

Si cet ouvrage vous intéresse, il vous en coûtera 35€ auxquels il faudra ajouter 9€ de frais de port si vous résidez en Europe. D'autres petites friandises et goodies pourront accompagner le livre comme les classiques marque-pages, cartes postales ou poster au format A3.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Restez dans la boucle !

Et recevez l'actualité retrogaming chez vous