Atari tourne le dos au free-to-play et au mobile pour se concentrer sur les jeux PC et consoles

Que reste-t-il de l'ADN d'Atari ? Par grand-chose... juste assez de souvenirs pour nous proposer une console Atari VCS et nous parler de temps en temps de jeux premium...

Véritable monstre à 5 têtes, Atari est une entreprise qui n'a plus le lustre d'autrefois. Bien qu'elle conserve la propriété d'Asteroids, Centipede, Missile Command et Pong, ses dernières années se sont concentrées sur les téléphones mobiles et les licences, sans oublier sa division axée sur la blockchain, qui développe la crypto-monnaie Atari Token à utiliser dans les produits Atari et les applications tierces comme les fameux jeux que l'on peut découvrir sur ce guide de casinos en ligne honnêtes

Récemment, la division jeux d'Atari annonçait de grands changements stratégiques, en tournant le dos significativement au contenu gratuit et aux titres pour mobiles pour se concentrer un peu plus sur la premium les standards actuels. Même si Atari est conscient  de l'engouement pour les jeux sur internet, cinq jeux gratuits seront dès lors mis à la décharge ou cédés : Crystal Castles, RollerCoaster Tycoon Stories,  Atari Combat: Tank Fury, Castles & Catapults ou encore Ninja Golf. De leur côté, les jeux qui conservent une base suffisante de fans ne seront pas concerné.

Au passage, Atari a déclaré qu'elle avait l'intention d'utiliser son vaste catalogue de 200 jeux pour élaborer un socle solide de jeux premium sur toutes les plateformes. Les premiers d'entre eux sont actuellement en cours de développement et ils tomberont à point nommé pour Atari qui vient de sortir sa toute nouvelle console.

Dans les autres domaines, Atari abandonne son activité africaine d'Atari Casino, mais pas au détriment des offres de bonus gratuits. Et du côté des émissions télévisées, Atari se concentrera un peu moins sur la production d'émissions.

Atari - une nécromarque qui se cherche

"Atari" pour "Atari Token", "Atari Hotels", et la nouvelle "Atari VCS"... derrière la marque se cache une lente dégradation de l'image de l'entreprise. Même si le PDG actuel affirme que "le jeu premium est fondateur et toujours présent dans l'identité d'Atari", force est de reconnaître que quasiment plus rien n'existe de la firme aux yeux des joueurs

Atari Inc. a été fondée en 1972 par Nolan Bushnell et Ted Dabney pour se concentrer sur les systèmes de divertissement électroniques. Leur premier produit notable était Pong, une version arcade du jeu de tennis Magnavox Odyssey. Ils ont développé le prototype Atari VCS initial, mais ont réalisé qu'ils n'avaient pas le pouvoir de le commercialiser.

Atari Inc. a ensuite cessé d'exister en tant que société indépendante en 1976 lorsqu'elle a été vendue à Warner. La société Warner a mis le VCS sur le marché sous le nom d'Atari 2600 (et de successeurs ultérieurs tels que le 5200).

Atari a ensuite été subdivisé en deux entités distinctes en 1984 à la suite du crash des jeux vidéo : la division des produits a été vendue à Tramel Technologies, qui s'est rebaptisée Atari Corporation, et Warner a conservé Atari Games (qui n'était pas autorisé à utiliser le nom Atari pour les produits de consommation).

La participation majoritaire dans Atari Games a été vendue à Namco en 1985, et les actions restantes ont été vendues aux employés peu de temps après, créant ainsi une société indépendante sans action majoritaire. Cette société a principalement produit des jeux d'arcade, mais a également publié des jeux pour la NES sous le nom de Tengen. Warner a repris le contrôle de cette société en 1993 et ??l'a fusionnée avec Time Warner Interactive qui a abandonné la marque Tengen au profit de Time Warner Interactive. Warner a vendu cela à WMS Industries en 1996, qui a séparé sa division de jeux pour former Midway Games. Midway Games s'est effondré en 2003 et est resté inactif jusqu'à sa vente à Warner Bros. Interactive Entertainment en 2009, où ils ont été dissous définitivement en 2013.

Atari Corporation a continué à produire plusieurs modèles de matériel (y compris l'Atari ST, le Lynx et le Jaguar) mais a finalement perdu le marché au début des années 90. Atari a été vendue à JTS Inc. en 1995 qui l'a ensuite vendue à Hasbro en 1998. Hasbro a cédé les droits matériels restants (principalement la Jaguar) dans le domaine public et a à son tour vendu la propriété intellectuelle et la marque à Infogrames en 2001

Infogrames relancé la marque Atari Inc en 2003. Au cours de cette décennie,  ils vendirent différentes parties de l'entreprise afin de se maintenir à flot - conséquence, la plupart des marques et des studios qu'ils possédaient migrèrent comme Stuntman chez THQ, ou Reflections Interactive et sa série Driver chez Ubisoft.

En 2009, Infogrames renommait ce qui restait de l'entreprise en Atari SA et déposait le bilan en 2013, entraînant la vente de la majorité des propriétés restantes (Total Annihilation, Master of Orion, Star Control...).

Pour clouer définitivement le cercueil, Frédéric Chesnais racheta la marque et les dix collaborateurs restants en 2014, fondant ainsi Atari Casino. C'est ce qui reste aujourd'hui, autant dire rien...

Restez dans la boucle !

Et recevez l'actualité retrogaming chez vous