26 jours non stop sur Eve Online - la cyber exploratrice Claire Sistach

Une cyber exploratrice, coupée du monde et observée durant 4 semaines lors d’un voyage dans Eve Online, c’est Persistance, empreinte d’une cyber-exploration, un web-docu-fiction mixant performance arty et recherche scientifique qui entend retracer les ressentis subjectifs du voyage virtuel de l'artiste Claire Sistach.

Ne soyez pas impressionnés par Cartman, Stan, Kyle ou Kenny qui ont passé 21 heures par jour, durant 7 semaines sur WOW pour tuer un nombre suffisant de sangliers et de loups, (South Park - Make Love, not Warcraft – Saison 10 épisode 8). Il y a quelqu'un qui surpasse cet exemple, et de loin !

En effet, c’est à l'occasion du festival Futur en Seine qu’a démarré le 14 juin 2013 le dernier volet du triptyque des cyber-explorations de Claire Sistach. Il s’agit d’une immersion totale de plusieurs semaines dans des univers simulés 3D multi-utilisateurs qui prendra fin le 10 juillet 2013.

Cette cyber-performance est retransmise au sein de l'exposition "Archipel des projets", et sur la chaine jeu vidéo de Dailymotion.

Cette cyber exploratrice, c’est Claire Sistach, une artiste et créatrice multimédia qui est coutumière du genre : coupée du monde durant plusieurs semaines elle a déjà vécu en immersion dans les jeux World of Warcraft (en 2010) et Minecraft (en 2012).

Pour offrir une analyse autant qu’une expérience esthétique, Claire Sistach s'exprime pendant ces 4 semaines dans un journal de bord vidéo.

La cyber exploration Késako ?

Cette extraordinaire expérience se situe à mi chemin entre Art et Science. D'un coté, elle consiste à fournir les données nécessaires à l’analyse scientifique portant sur une activité courante de jeu, mais dans un contexte hors-norme. 

D’autre part, elle met en scène une pratique d’immersion vidéo-ludique qui n’est pas celle de la pure joueuse, du critique ou de l'analyste, mais celle de l’aventurière à la conquête d’une "Terra incognita".

La cyber exploration est un usage excessif du jeu jusqu'au paroxisme. Mais en adoptant également une attitude d'ouverture et de réflexion globale et sensible, l’approche de la cyber-exploration permet d’approfondir le vécu psychologique, immersif et relationnel relatif aux jeux en réseaux.

Elle vise aussi à interroger plus en détail différents aspects majeurs, tels que le pouvoir fictionnel de l’avatar, le caractère habitable d’un monde simulé, la nature des relations avec autrui ou encore la capacité à vivre et fabriquer des situations émouvantes en contexte désincarné. Tout ceci offre au spectateur de suivre et découvrir - ou redécouvrir - un univers de jeu vidéo sous l’angle troublant de la pratique performative.

Bonjour, vous êtes bien sur le répondeur de Claire Sistach. J'explore actuellement Eve Online jusqu'au 10 juillet. Veuillez me laisser un message ou me rejoindre sur le jeu.

La cyber exploration, ça a l'air rigolo... détrompez vous ! C'est une pratique qui n'est pas à la portée de tout le monde !

  • Désengagement préalable et complet de toute contrainte extérieure (emploi, rendez-vous, etc).
  • Suspension complète du mode de vie courant de la joueuse et rupture de communication avec ses contacts habituels, le tout étant remplacé par des canaux exclusivement dédiés aux expériences et relations s’établissant durant l’immersion.
  • Réalisation et publication d’un journal de bord vidéo quotidien sur internet (blog ou site dédié).
  • Enregistrement constant de matériaux de l’expérience, tels que chatlogs, captures d’écran de jeu toutes les 5 minutes doublées de photographies du visage de la joueuse par webcam.
  • Entretien quotidien semi-directif d’environ une heure avec des observateurs extérieurs*

Eve Online, le dernier volet du tryptique

Le triptyque des cyber-explorations se découpe en trois parties :

  • Trip-in-Wow (2010)
  • Cyber-exploration in Minecraft (2012)
  • EveOnline Cyber-exploration (2013)

Après une première expérimentation en 2010 dans World of Warcraft, puis en 2012 dans Minecraft, Claire Sistach a choisi d’explorer le MMO Eve Online qui s’impose comme une « grande figure » incontournable de la scène du jeu vidéo multi-joueurs, de part sa cohérence d’ensemble, son originalité initiale, au point de faire référence dans sa catégorie.

Pour autant, il se différencie très nettement des autres univers à cause de sa jouabilité stratégique et guerrière, de sa nature futuriste de type Space Opera. Surtout, il semble pouvoir autoriser une posture existentielle très différente des jeux à personnages, renforcée par des enjeux géostratégiques et financiers globaux.

Pour résumer, de telles particularités semblent des plus intéressantes parce qu’elles offrent la possibilité d’ouvrir le principe de la cyber-exploration à une approche comparative assez précise entre ces trois environnements très contrastés, parce que les deux précédentes expérimentations ont été réalisées selon le même protocole et par la même personne.

Après l’univers très chargé symboliquement de World of Warcraft, dans lequel il est impossible de laisser une trace de son passage, à celui de Minecraft qui, à l’inverse, est un bac à sable, où l’enjeu ne se situe plus en termes de force et de compétence, mais davantage de labeur et de réalisation.

Loin du minimalisme d’un Minecraft mécaniste et pixélisé, Eve Online s’offre enfin comme un univers intersidéral fascinant tissés de sociabilités et règles centrées sur le pouvoir. Enfin, il est particulièrement intéressant également parce qu'il pose la question de la lisière du ludique et du sérieux, en raison de ses jeux d’alliance économiques et de ses affrontements politiques très marqués.

L'aventure de Claire Sistach au jour le jour

Sur Rom Game, via le player ci dessous, vous pourrez retrouver toutes les vidéos de l'exploration sans rien manquer. Dès qu'une vidéo sera ajoutée sur la page de Claire, elle apparaîtra dans le jukebox.

* Réalisé en collaboration avec Etienne Armand Amato, Vincent Levy et Soizic Sanson. Suivi scientifique réalisé par le chercheur en communication Etienne Armand Amato, la psychologue Xanthie Vlachopoulou, et le sociologue Wilfried Coussieu, avec le soutien du professeur Alain Berthoz du Collège de France, et du chercheur Etienne Pérény.

Partenaires : Ludovni, Laboratoire CITU/Paragraphe, OMNSH, Futur en Seine, CENTQUATRE, ICAN, Dailymotion.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Restez dans la boucle !

Et recevez l'actualité retrogaming chez vous