L'amour du risque : ajoutez des jeux à la Playstation Classic Mini avec une simple clé USB

La Playstation Classic Mini, à défaut de passer pour une véritable console, s'avère être en fait la panoplie du parfait petit hacker. Et sur ce terrain là, les bidouilleurs de tous poils offrent quelques solutions risquées pour les téméraires qui veulent ajouter des jeux au gadget de SONY.

Finalement, non seulement la Playstation Classic Mini n'aura pas tenu bien longtemps, mais elle n'offre réellement aucune résistance une fois hackée. Certains complotistes du retrogaming affirment même que Sony a volontairement conçu sa console de la sorte pour booster les ventes. Nous nous contenterons d'affirmer que le fabricant a tout simplement réalisé au plus vite une machine rentable sans se soucier le moins du monde de son inviolabilité.

à lire aussi : Sortie lundi, la Playstation Classic Mini se fait hacker le jeudi !

Pour rappel, l'architecture de la mini console s'articule autour de l'émulateur et logiciel open-source PCSX, ce qui explique en grande partie qu'il sera prochainement très facile d'ajouter des jeux via clé USB, d'autant qu'une méthode (encore assez complexe et risquée à ce jour) a été dévoilée récemment.

Bleemsync et lolhack

C'est au moment du boot de la machine qu'il faut injecter les données dans le système avec une clé USB : grâce au logiciel Bleemsync (ceux qui connaissent l'émulateur Playstation sur PC sont en territoire connu), vous pourrez ajouter tout ce que vous voulez à la Playstation Classic Mini. Le hic est que la procédure d'installation de votre jeu dans tout un tas de répertoires est assez fastidieuse, d'autant qu'il n'est pas possible de laisser vos jeux dans la mémoire du gadget de SONY.

à lire aussi : Malaise - La PlayStation Classic de Sony tourne avec l'émulateur open source PCSX

De son coté,  madmonkey, le développeur qui fut à l'origine du hack de la Nes Classic, peaufine lolhack, (voir la vidéo) son propre loader qui doit vous permettre de charger vos backups via un périphérique externe branché au port USB de la console (soit une clé ou un disque dur). Pour le moment réservée aux développeurs chevronnés, cette version du loader n'est pas compilée et doit être manipulée avec précautions. Je vous laisse le soin de découvrir la procédure chez Logic-Sunrise et de l'essayer à vos risques et périls.

Ajoutons à cela que les spécificités techniques de la console Mini sont en deçà de ce qu'il faudrait pour faire tourner tous les jeux, et vous comprendrez aisément pourquoi la sempiternelle remarque "sinon, avec un bon Raspberry..." est pour une fois justifiée à 150%. Franchement, le jeu en vaut-il la chandelle ? Mieux vaut attendre peut-être une solution du type hakchi2. D'ailleurs, notre ami Aymeric nous a signalé une vidéo qui démontre que Retroarch est en cours de portage. Je vous laisse donc la visionner et attendre un peu que la panacée arrive...

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Restez dans la boucle !

Et recevez l'actualité retrogaming chez vous