L'association MO5 lance une campagne de financement pour préserver le tout premier micro-ordinateur, le Micral N

L'association MO5 a besoin de vous pour acquérir un exemplaire du Micral N, le premier micro-ordinateur au monde. Avec votre soutien financier, l'organisation pourra peut-être documenter sa préservation !

Il y a pile quatre ans (à deux jours près), un exemplaire très rare du Micral N avait été mis aux enchères, mais MO5.Com n'avait hélas pas pu empêcher son achat par Paul Allen, le cofondateur de Microsoft, pour 50 000 €... Un montant bien peu accessible pour une association, mais qui peut sembler bien faible comparé à ceux auxquels s'arrachent les quelques Apple I ; et pourtant, comme cela fut expliqué sur dans un édito publié quelques mois après la vente par Guillaume Verdin,  le Micral n'a peut-être pas eu le même impact, mais est sorti trois à quatre ans plus tôt, peu après la commercialisation du tout premier microprocesseur 8-bit autour duquel François Gernelle l'a conçu en 1972.

Mais alors que seulement cinq exemplaires de la machine étaient recensés, une personne qui souhaite rester anonyme a contacté l'association pour vendre le sien, à un prix plus abordable. Néanmoins, l'association MO5 a besoin de votre aide pour l'acquérir, le restaurer, le remettre en marche et l'étudier avec l'aide de leurs ingénieurs, comme ils l'ont déjà fait par le passé pour un autre micro-ordinateur français, le Squale. C'est pourquoi MO5 vient de lancer une campagne de financement avec un objectif de 20 000 €.

Qu’est-ce que le Micral N ?

Si le premier microprocesseur commercial, le 4004, est sorti chez la firme Intel en 1971, il était destiné à équiper des calculatrices. L’Intel 8008, le premier microprocesseur 8 bits, sort en 1972, et il est suffisamment puissant pour réaliser un ordinateur. François Gernelle, jeune ingénieur recruté par la société R2E la même année, décide de l’employer pour construire une machine répondant au cahier des charges d’une commande de l’INRA, qui désirait un automate facilement programmable pour un prix contenu.

Cette machine, c’est le Micral N, le premier micro-ordinateur au monde, qui sortira commercialement chez la société française R2E au début de l’année 1973. On estime qu’il n’a été produit qu’à quelques centaines d’exemplaires, qui équipèrent l’INRA, la Société des Autoroutes du Sud et le Crédit Agricole notamment. Un essai de commercialisation aux États-Unis ne porta pas ses fruits, faisant du Micral N, malheureusement pour la R2E, un relatif échec commercial.

M. François Gernelle déposa deux brevets mondiaux le 01/02/1973 : Le nº 73.03.553, intitulé « Ordinateur, en particulier pour des applications en temps réel », et le nº 73 03 552 « Canal pour échange d’informations entre un ordinateur et des organes périphériques rapides ». En juin 1973, la revue américaine Byte invente le mot « microcomputer » pour baptiser le Micral N : le nom « micro-ordinateur » est né. De nombreux autres modèles sortiront, le modèle M, puis P, etc., jusqu’à la fusion de la R2E avec la société Bull.

Que va devenir le Micral N une fois acquis ?

L’association MO5 va déployer pour cette acquisition un dispositif exceptionnel, mettre en action toutes ses équipes, tout son savoir-faire, toute son expertise, tous ses contacts, pour étudier au plus près le fonctionnement de ce micro-ordinateur légendaire et mettre en retour à disposition de tous les chercheurs du monde entier le fruit de son étude complète.

Bien sûr, avec leur savoir-faire, ils en prendront soin comme l’objet iconique et rarissime qu’il représente, en tant que premier micro-ordinateur au monde. L'idée est de le restaurer, le faire fonctionner, le programmer et concevoir un clone logiciel afin que vous puissiez, vous aussi, apprendre à le manipuler.

Une série documentaire !

Cette campagne n’est toutefois pas limitée dans le temps, et ce montant ne servira pas seulement qu’à acquérir le Micral N. En cas d'acquisition, MO5 réalisera par la suite une série de courts documentaires sur le travail effectué sur cet exemplaire de Micral N. Cette série sera réalisée sous la supervision d’Alex Pilot, bien connu dans la communauté du jeu vidéo pour ses émissions sur la chaine GameOne, sur la chaîne Nolife, et sa participation aux meilleures séries documentaires connues en France sur l’histoire des jeux vidéo comme Very Hard,  Les Oubliés de la Playhistoire, l’émission sur l’arcade Coin-Op Legacy, etc.

Au fil de huit épisodes, l’histoire du Micral N, son acquisition, son étude, sa restauration, sa remise en marche, son clonage logiciel vous sera racontée sans oublier des exemples de programmes et même de jeux qui seront exécutés par cette machine incroyable.

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Mer 9 juillet 2014 Oublié de tous, même de la glorieuse association MO5.com, le Thomson MO5 fête pourtant cette année son trentième anniversaire. Autant vous dire que du poil a poussé sous le menton de notre...

Restez dans la boucle !

Et recevez l'actualité retrogaming chez vous