L'Amstrad CPC 464 a 30 ans - l'amour dure toujours !

Cette année, nous fêtons nos noces de perle. On arrive une fois que la fête est finie, bien décidé à prolonger l'hommage à cet ordinateur personnel qui révolutionna l'informatique domestique. L'Amstrad CPC ne nous en voudra pas d'arriver ainsi en retard, il en a vu d'autres ! Et puis, depuis le temps qu'on se connait, on est resté quand même bons copains pas vrai ?

Le 11 avril 1984, il y a 30 ans, l'Amstrad CPC 464 révolutionnait l'informatique familiale. C'est en septembre que les premières unités arrivèrent en France, précédées d'un formidable engouement et d'une lame de fond magistrale créée en Angleterre, son pays d'origine.

A cette époque, Oric 1 et Commodore 64 faisaient entre autres leur loi sur le marché de l'informatique domestique et avait investi les foyer des personnes les plus avangardistes. Avec l'Amstrad CPC 464, une plus large population sera touchée. Même si à l'époque vous ne le possédiez pas, il y avait au moins un copain de classe qui en avait un à la maison !

64 Ko de Ram, un processeur à 4 MHz, un lecteur de cassettes, un écran couleur, le tout pour un prix de 2990 francs inférieur à la concurrence... autant d'atouts qui explosèrent les records puisqu'il se vendit à plus de 1 000 000 d'exemplaires en France. Des revues lui étaient exclusivement consacrées comme Amstrad Magazine. C'est une période bénie où l'informatique commençait à se démocratiser.

Arkanoid, Barbarian, Cauldron, Ghouls'n Ghosts, Ikari Warriors furent les hits d'une machine au départ multi tâches mais qui fut rapidement dédiée au jeux vidéos par ses utilisateurs.. aaah les fameuses compilations Ocean !

Bien sûr, il est clair que cet article n'est pas suffisant. Je vous invite à écouter ce podcast de La Caz' Retro consacré à la machine : http://lacazretro.fr/hors-serie-02-amstrad/

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Ven 10 mars 2017 Alan Sugar et sa marque AMSTRAD ont su graver des souvenirs impérissables dans nos coeurs de Retrogamer. Il fallait que je leur rende hommage d'une façon ou d'une autre, c'est donc en tout...

Restez dans la boucle !

Et recevez l'actualité retrogaming chez vous