Les créateurs de l'émulateur Final Burn Alpha en colère contre le Capcom Home Arcade

Annoncée la semaine dernière, la machine Capcom Home Arcade tournant via Final Burn Alpha n'a pas manqué de faire réagir. Une fronde s'est d'ailleurs organisée sur la toile en tête de laquelle se trouvent les développeurs de l'émulateur open source.

Le 16 avril dernier, Capcom surprenait tout le monde avec son Capcom Home Arcade, un matériel conçu par Koch Media qui se base sur l'émulateur Final Burn Alpha pour faire tourner 16 classiques embarqués.

Un problème a été assez vite soulevé par les développeurs qui ont contribué à l'élaboration du célèbre émulateur open source : ils affirment que FB Alpha ne peut être concédé sous licence à des fins commerciales. En effet, FB Alpha est un émulateur distribué sous une licence stipulant spécifiquement que l'on ne peut ni le vendre, ni le louer.

FBAlpha has been licensed by Capcom Home Arcade - Barry Harris

Mais si initialement, on pensait que Capcom avait piqué Final Burn Alpha sans rien dire à ses auteurs, entrant ainsi en violation flagrante de la licence d'utilisation de l'émulateur, nous avons appris de Barry Harris que Capcom avait légalement pris la licence de l’émulateur. Il semble donc que l’éditeur japonais n'est pas en infraction. En revanche, on ne comprend pas à ce jour comment Barry Harris a pu revendiquer le droit de cèder la licence de ce logiciel développé par une équipe entière. Et si l'on ajoute à ce mystère que FB Alpha est basé sur le code de plusieurs projets d'émulation précédents, y compris des logiciels tels que MAME et Final Burn, chacun assorti de leurs propres conditions de licence, on se demande comment cette situation évoluera à l'avenir...

Avec l'émergence des consoles mini et autres gadget retro, ce problème reviendra de toutes façons régulièrement. On se souvient par exemple du gros malaise suscité par la découverte de PCSX, un émulateur PlayStation Open Source utilisé dans la PlayStation Classic. Une polémique de toutes façons assez ancienne puisque Sony avait déjà utilisé des émulateurs pour porter des jeux PlayStation 2 sur la PlayStation 3...

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Restez dans la boucle !

Et recevez l'actualité retrogaming chez vous