Déterrement des cartouches Atari 2600 à Alamogordo - grande ou petite histoire ?

Nous y sommes enfin ! Alors qu'une moitié de la planète regarde du coté du Vatican pour la canonisation de Jean Paul 2, une poignée de passionnés païens se livrent actuellement à la profanation du cimetière mythique d'Alamogordo, excavant de ce lieu de pèlerinage des cartouches du jeu E.T l'extraterrestre pour Atari 2600.

"Légende", "historique", "mythique"... les termes employés par la presse et les passionnés tout au long du weekend sont exagérés et emphatiques. Les sites de news jeux vidéo, trop heureux de nous vendre du rêve n'hésitent pas à utiliser des superlatifs qui trahissent un certain manque de recul et une faculté de sur-vendre le "produit culture". En soit, ce n'est pas grave, puisque tout cela reste "bon enfant".

Mais ce que nous comprenons aujourd'hui au délà de l'emballement général, c'est que la culture populaire du jeu vidéo est très jeune et se cherche encore ses symboles, ses modèles et ses lieux de culte. Alors, quand nous transformons l'excavation de produits de grande consommation en messe médiadico-archéologique, c'est un événement fondateur et pionnier qui sert notre propagande à tous. Il faudrait selon moi seulement en avoir conscience.

De quoi parlons-nous ? Quelques pelleteuses et une équipe de tournage ont détérré une quantité indéterminée d'objects manufacturés fabriqués en masse il y a à peine trente ans. Devant une centaine de badeaux, un stoc d'invendus est donc revenu à l'air libre. En bref, on a fouillé les poubelles. Des cartouches d'E.T. sur Atari 2600 ont bel et bien été retrouvées, pas dans les quantités escomptées visiblement, mais hier, les premières d'entre elles ont été sorties de terre. La plupart en piteux état, certaines intactes. 
Pour info, c'est en fait plus de 20 titres de cartouche différents (E.T., oui, mais aussi Raiders of the Lost Ark, Centipede, Warlords, Defender) qui se trouvent dans le dépotoir...

Ce qui est vraiment important dans cette histoire qui s'achève, ce n'est bien sûr pas tant la valeur archéologique de l'ensemble mais de quelle façon ce simulacre de cérémonie participe à l'élaboration concertée et inconsciente d'une culture geek et du gaming. L'événement en lui-même ne l'était pas, ce weekend a pourtant été historique.

Images saintes

Il convient de vérifier si les jeux fonctionnent encore

malgré leur piteux état

après tout, c'est l'esprit d'E.T qui planera toujours sur ces lieux

avec lui, nous visitons notre passé

et communions notre foi

avant peut être de vendre nos reliques sur Ebay...

à découvrir aussi

l'actualité #retrogaming ne s'arrête pas là

Restez dans la boucle !

Et recevez l'actualité retrogaming chez vous