Fusée Gelée - Le hack de la Switch que Nintendo ne pourra pas patcher

C'est désormais grâce à un exploit NVIDIA Tegra X1 que les hackers ont pu enfin déverrouiller le bootROM critique de la Nintendo Switch. Une vulnérabilité qui pourrait bien permettre aux pirates d'exécuter n'importe quel code sur la console de Nintendo, et ceci, quel que soit le firmware !

Depuis sa sortie, nous n'avons cessé de relayer sur Rom Game les tentatives de déblocage de la Nintendo Switch, une console qui fut dès sa sortie sur les tables opératoires du monde entier. Mais l'annonce du jour pourrait être la plus importante. La Team Reswitched vient en effet de publier la plus grande partie de son travail, démontrant ainsi que les pirates pourront bientôt lancer des payloads.bin, tout comme c'est déjà le cas sur PlayStation 4.05 et 4.55. Kate Temkin vient de dévoiler un document PDF qui explique en long en large et en travers le fonctionnement de Fusée Gelée,  la vulnérabilité utilisée, ainsi que le "writeup de l'exploit", pour paraphraser Joystick.fr.

à lire aussi : En 2018, le hack de la Nintendo Switch reprend de plus belle !

Fusée Gelée : atterrisage réussi sur Switch !

Fusée Gelée exploite le code du mode de récupération USB du NVIDIA Tegra X1, contournant ainsi le bootROM critique, ce qui permettra à plus ou moins brève échéance aux utilisateurs d'exécuter des jeux piratés. Malheureusement pour Nintendo, ce bootROM Tegra X1 sur Switch est codé en dur et ne peut pas être changé une fois sorti de l'usine : que ce soit NVIDIA ou Nintendo, rien ne pourra donc être fait pour mettre à jour presque 14, 8 millions de systèmes Switch !

Il resterait peut être à Nintendo de détecter les systèmes piratés et ainsi bloquer le jeu en ligne, une maigre consolation face au préjudice causé par ReSwitched qui a annoncé vouloir donner plus d'indications d'ici le 15 juin. Quand on sait que beaucoup de groupes se bousculent dans le domaine, comme Fail0verflow qui a lancé par exemple un émulateur Dolphin en exécutant Legend of Zelda: Wind Waker, on se demande bien quelle est l'ambiance chez BigN actuellement.

à lire aussi : Hack - le kernel de la Nintendo Switch n'aura pas tenu longtemps !

Déjà Linux pour Nintendo Switch !

C'est encore une fois grâce à l'excellent Logic Sunrise que nous avons appris la nouvelle,  la Team Fail0verflow propose désormais son hack, et les outils permettant le portage de Linux pour Nintendo Switch. Ce hack est compatible avec toutes les Switch, quel que soit le firmware et il est basé sur le mode de recovery USB du Tegra, aussi appelé mode RCM, la vulnérabilité utilisée étant globalement la même que Fusée Gelée dont l'annonce récente a précipité pas mal de choses. Il est désormais possible de lancer des jeux Gamecube sur Nintendo Switch via l'émulateur Dolphin, ou un émulateur Wii, à condition d'être à l'aise avec ce genre de bidouilles, on est d'accord...

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Restez dans la boucle !

Et recevez l'actualité retrogaming chez vous