Okinawa Rush - le ninja sort de l'ombre

Depuis le financement réussi de son projet sur Kickstarter en août 2017, le studio Sokaikan n'a pas été très bavard. Mais aujourd'hui, on en sait plus au sujet du futur beat'em up Okinawa Rush qui sera édité par PixelHeart. L'éditeur vient d'ailleurs d'annoncer le lancement des hostilités pour le premier trimestre 2021 sur PC mais aussi sur consoles, dont la SEGA Dreamcast...

Abordé en 2018 dans notre liste de jeux indés prévu sur Dreamcast, puis dans un article beaucoup plus complet le lendemain, Okinawa Rush est un jeu très attendu sur PS4, Nintendo Switch, Xbox One et Steam... et sur Sega Dreamcast (oui,  l'ultime console de Sega reste une plate-forme populaire chez les développeurs de homebrews et indépendants)

à lire aussi : Folie ! la liste de tous les prochains jeux indés de la Dreamcast

Renforcé par un budget bouclé in-extremis (10 745 £ récoltés chez 472 contributeurs pour un objectif initial de 10 000 £), le jeu de Steven Miller, David Miller,  Gary Angelone et Racheal Macket du studio Sokaikan n'ont sans doute pas musardé en route pour boulcer le développement du jeu sur les plateformes modernes et la console à spirale.

à lire aussi : Okinawa Rush - le ninja s'approche de la Dreamcast !

Certains ont pu l'apprendre déjà via le site officiel, facebook,  ainsi que sur le compte twitter de l'un des développeurs, le travail est bouclé depuis septembre 2020 et ne demande plus qu'à être localisé et certifié par les constructeurs.

Et si aucune date de sortie exacte n'est encore dévoilée, l'éditeur français PixelHeart est d'ores et déjà fin prêt pour proposer les trois éditions physiques disponibles en précommande sur sa boutique : édition standard (29, 90 euros), limitée (39, 90 euros) + une édition Mantis de 90, 90 euros (c'est le prix à payer pour obtenir un FuturePak numéroté, 3 cartes plastiques, une clé USB Mantis avec l'OST et des illustrations + 5 cristaux d'énergie).

Dans Okinawa Rush vous incarnerez Hiro, Meilin ou Shin et défendrez Okinawa contre le clan de la Mante Noire et ses nuées de ninjas, guerriers et démons. Chose intéressante, le jeu sera jouable en coopération local, et il se distingue par son système de parade qui vous permettra de «parer n'importe quoi», que ce soit les coups des ennemis ninjas, les projectiles ou les pièges... pourvu que ce soit dans un timing parfait.

à lire aussi : Les créateurs de The First Samurai lancent un Kickstarter pour son remake

Beaucoup aimeront son mode scénario, d'autres, son mode arcade plus conforme aux attente des gros bourrins que nous sommes. Et ce qui ne manquera pas de plaire aux fans de culture retro, cet Okinawa Rush tire son inspiration dans la substantifique moelle des jeux de plateforme et autres beat-em-up populaires des années 90, dont un certain First Samurai cher à notre coeur d'Amigaiste....

pour aller plus loin

vous serez sans doute intéressé par...

Lun 5 novembre 2018 Quel est le point commun entre Baudelaire, Verlaine, Van Gogh et Gros Nenesse ? A priori, pas grand chose... mais à y regarder de plus près, ils ont tous un penchant pour les boissons alcoolisées.

Restez dans la boucle !

Et recevez l'actualité retrogaming chez vous